Recherches financées |

Anciens programmes scientifiques

ANR France-Québec

Formes de l'asservissement dans l'Océan Indien : origines, structures et transformations

Les données les plus fiables produites par les organisations internationales chiffrent à environ 27 millions les personnes vivant actuellement en des formes extrêmes de la servitude, en particulier dans le grand Océan Indien, une région s'étalant de l'Afrique Orientale, au Proche Orient, jusqu'à l'Asie du Sud-Est et à la Chine. Les organisations internationales telles que Anti-Slavery International (ASI), l'Organisation internationale du travail(OIT) et l'UNICEF ont depuis longtemps invoqué l'abolition des formes modernes de l'esclavage; cependant, les autorités politiques aussi bien dans l'Océan Indien qu'en Occident ont eu du mal à formuler et mettre en pratique des politiques efficaces. L'ampleur du phénomène et l'échec des politiques censées y faire face permettent de saisir l'importance de notre projet de recherche rassemblant une équipe interdisciplinaire de recherche Franco-québécoise formée d'historiens, géographes, économistes, anthropologues et d'un géo-scientifique expert en Réseaux Dynamiques Bayesiens, tous spécialistes des différentes formes de l'esclavage et de la servitude dans l'Océan Indien. Notre but principal consiste à élaborer pour la première fois un cadre interprétatif comparé des formes du travail forcé dans trois régions centrales de l'Océan Indien : la Chine, l'Inde et l'Afrique orientale (inclusive de la partie orientale de l'Océan indien). La Chine et l'Inde ont joué des rôles historiques majeurs dans l'économie de cette région et constituent de nos jours deux des principaux pouvoirs économiques émergeants de la planète. En revanche, l'Afrique orientale englobe certains des pays les plus pauvres. Aussi, si les influences démocratiques sont assez profondément instituées en Inde, elles font défaut en Chine et sont purement nominales en Afrique orientale. Comme les droits de l'homme constituent les fondements des démocraties, la persistance du travail forcé  et de l'asservissement à une très large échelle dans la région de l'Océan indien met en péril la stabilité économique et politique non seulement dans cette région mais à l'échelle mondiale même. En particulier, nous allons explorer les relations entre les formes historiques et les expressions contemporaines de l'asservissement et du trafic en êtres humains en mettant en évidence l'interaction entre environnement, contexte socio-économique et institutions locales dans les régions mentionnées. A travers 1) une recherche des archives clés (coloniales, nationales, communales, juridiques) ; 2) des entrevues structurées ; 3) la compilation des bases de données sur la migration et les événements environnementales et leurs conséquences ; et 4) l'utilisation des Réseaux Dynamiques Bayesiens qui nous permettent d'élaborer d'une manière robuste des relations entres les différents variables (migrations ; événements environnementales etcetera) depuis 1800 jusqu'au nos jours dans toute la région de l'Océan, nous procédons à des analyses comparatives afin non seulement de placer les formes historiques et contemporaines de l'asservissement dans le grand Océan Indien au premier plan de l'agenda scientifique international, mais également d'aider les responsables politiques et les organisations internationales à adopter des politiques appropriées.

Coordinateurs : Alessandro Stanziani (EHESS-CRH) et au Québec : Gwyn Campbell (Mc Gill University)

Participants, France :

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah

Colloque - Jeudi 21 février 2019 - 10:00Les 14 et 15 janvier 2005, la BNF accueillait le colloque « Les Juifs et la Pologne, 1939-2004 : aspects multiformes du passé ». Il avait été ouvert la veille par deux témoins capitaux, Wladyslaw Bartoszewski et Simone Veil, et s'était conclu par une confé (...)(...)

Lire la suite

Fleuves et sols affectés – Territoires et expériences des milieux dans les conflits et catastrophes écologiques

Journée(s) d'étude - Lundi 11 février 2019 - 09:30L’appréhension des crises écologiques tend aujourd’hui à se faire autour de notions totalisantes, comme celle du climat, qui constituent des opérateurs de globalisation des relations entre sociétés et environnements. Ces notions appellent des for (...)(...)

Lire la suite

Autour de l'ouvrage d'Alain Boureau, Le feu des manuscrits

Débat - Lundi 04 février 2019 - 14:00Ce livre entend donner une place plus juste aux scribes des manuscrits médiévaux, non loin du statut encore flou d’auteur. On présente d’abord les obstacles actuels à une saisie historique de ce rôle : les manuscrits, devenus l’objet d’adoration ou de convoit (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

flux rss  Actualités

La nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah

Colloque - Jeudi 21 février 2019 - 10:00Les 14 et 15 janvier 2005, la BNF accueillait le colloque « Les Juifs et la Pologne, 1939-2004 : aspects multiformes du passé ». Il avait été ouvert la veille par deux témoins capitaux, Wladyslaw Bartoszewski et Simone Veil, et s'était conclu par une confé (...)(...)

Lire la suite

Fleuves et sols affectés – Territoires et expériences des milieux dans les conflits et catastrophes écologiques

Journée(s) d'étude - Lundi 11 février 2019 - 09:30L’appréhension des crises écologiques tend aujourd’hui à se faire autour de notions totalisantes, comme celle du climat, qui constituent des opérateurs de globalisation des relations entre sociétés et environnements. Ces notions appellent des for (...)(...)

Lire la suite

Autour de l'ouvrage d'Alain Boureau, Le feu des manuscrits

Débat - Lundi 04 février 2019 - 14:00Ce livre entend donner une place plus juste aux scribes des manuscrits médiévaux, non loin du statut encore flou d’auteur. On présente d’abord les obstacles actuels à une saisie historique de ce rôle : les manuscrits, devenus l’objet d’adoration ou de convoit (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
15/02/2019