Actus RSS

Actualités

Journées internationales d'histoire de Flaran

Colloque - Jeudi 7 octobre 2021 - 09:00La particularité des journées de Flaran réside dans l’alternance entre rapports scientifiques, établis à l’échelle européenne, et communications portant sur des sujets plus précis. Elles réunissent les meilleurs spécialistes européens afin de dresser un bilan historiographique, rassembler des recherches jusque-là éparses, renouveler les interrogations scientifiques en proposant de nouvelles pistes. Elles sont organisées sous la responsabilité scientifique de Thomas Labbé et Raphaël Morera.

Lire la suite

Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée

Colloque - Mercredi 29 septembre 2021 - 09:00Depuis cinq ans, une équipe de seize historiens et historiennes mène un travail comparatif sur la façon dont se façonnent les droits de l’appartenance dans les sociétés du nord et du sud de la Méditerranée, et en particulier sur le rôle des choses dans ces processus dans le cadre de l'ANR PROCIT avec Simona Cerutti (Ladéhis). De cette collaboration dense va naître un ouvrage collectif dessinant une nouvelle carte de la citoyenneté, qui se départit des clivages spatiaux et temporels couramment admis réservant la citoyenneté à la modernité occidentale. Outre le partage avec le public des principaux résultats de ces enquêtes, ce colloque constitue la première occasion de confronter ces textes à la lecture de spécialistes des questions abordées, réunis autour des trois axes thématiques qui structurent l’ouvrage : la transmission, la charité et le marché.

Lire la suite

Renaissances

Exposition - Mardi 6 juillet 2021 - 16:00Les perturbations environnementales, sociétales et sanitaires actuelles rendent notre futur incertain. L’inquiétude imprègne les conversations, les médias, les réseaux sociaux. Nos imaginaires se déchaînent. Ils illustrent nos peurs mais aussi notre désir de changement. Reposant sur une analyse scientifique transdisciplinaire, Renaissances offre une expérience émotionnelle forte. Elle permet de décrypter ces imaginaires et de les utiliser comme tremplin de construction.  Une occasion de s’interroger sur le futur de notre société et de prendre part à la grande bifurcation nécessaire.

Lire la suite

La Terre en héritage

Exposition - Vendredi 2 avril 2021 - 09:00La Terre en héritage, du Néolithique à nous, vous propose d’observer les grands défis environnementaux contemporains à l’aune d’une période charnière de notre histoire, le Néolithique, qui marqua le début de notre exploitation de la Nature et bouleversa notre relation aux autres êtres vivants.L’exposition déroule le temps afin d'identifier des moments-clefs de l’histoire où s’amorcent des modifications environnementales d’une ampleur sans précèdent, dessinant l’Anthropocène.

Lire la suite

La jeunesse au Moyen Âge

Exposition - Mercredi 30 juin 2021 - 18:00Contrairement aux idées reçues et comme le souligne l’historien Pierre Riché, à qui cette exposition est dédiée, des milliers de textes et d’images attestent de l’affection que les parents portent à leur progéniture au Moyen Âge. L’enfant tout comme l’adolescent (encore associé à l’enfance au Moyen Âge) est pardonné même s’il est censé détenir une responsabilité juridique dès ses 12 ans et une majorité dès ses 14 ans !L’exposition fait découvrir toutes les étapes de la vie d’un jeune dans la société médiévale depuis ses premiers pas jusqu’à la folle jeunesse (entre 21 et 40 ans), considéré comme l’âge le plus dangereux de la vie humaine, âge dont il faut combattre l’excès de joie et de vent, fausse étymologie du mot « jovent » désignant la jeunesse.Commissaire d’exposition : Danièle Alexandre-Bido

Lire la suite

Rencontres internationales d’épigraphie médiévale

Colloque - Mercredi 15 septembre 2021 - 09:00Dans le cadre du programme SCRIPTA « Réseaux d’inscriptions et programmes épigraphiques dans l’Occident médiéval », Vincent Debiais (CRH-AHLOMA) organise du 15 au 19 septembre prochain à Roda de Isábena, en Aragon, une rencontre doctorale et postdoctorale consacrée aux questions d’épigraphie médiévale.Cette manifestation, organisée avec le soutien du CRH et de nombreux partenaires locaux, veut créer un espace d’échange pour les jeunes chercheurs travaillant sur la culture écrite du Moyen Âge, en particulier sur les inscriptions, en privilégiant le temps long : une heure de présentation, une heure de discussion. Après publication d’un appel à participation, une cinquantaine de candidatures ont été reçues du monde entier et 16 jeunes chercheurs venant de Floride, d’Allemagne, d’Italie, de Croatie, de Grande-Bretagne, de France et d’Espagne ont été sélectionnés. Les rencontres n'ont pas de thématique ; elles concernent l'ensemble des sujets relatifs à l'épigraphie médiévale dès lors qu'ils abordent les enjeux historiques, anthropologiques et méthodologique de la culture épigraphique du Moyen Âge. Il s'agit donc de mettre les inscriptions médiévales en perspective avec les autres modalités de la culture écrite et de contribuer ainsi à une meilleure compréhension des raisons et des moyens de l'écriture épigraphique. On a fait le choix, pour cette manifestation, d'exposés sans public pour accorder aux participants toute la liberté dont ils pourraient avoir besoin pour proposer des hypothèses encore à vérifier, pour formaliser des idées à creuser, pour partager leurs doutes et leurs questions. Roda de Isábena, ce petit village dans les montagnes aragonaises, se prête parfaitement à une telle « immersion » épigraphique puisque le cloître de l’ancienne cathédrale abrite la collection la plus importante d’Europe pour les inscriptions médiévales. L’idée est également d’accompagner le travail des jeunes chercheurs de l’expertise et des conseils de quatre spécialistes de la culture écrite du Moyen Âge qui animeront les discussions.Les séances, les repas et l’hébergement auront lieu dans le village même afin de favoriser également les échanges informels et de faire émerger ainsi des collaborations et des travaux collectifs dans le futur. Enfin, chacune des soirées pendant cette rencontre verra l’organisation d’activités grand public (ateliers, visites, conférences) dans les villages environnants pour assurer la diffusion des connaissances et des travaux sur la culture écrite du Moyen Âge. ProgrammeMarianne Blanchard (Université de Barcelone) : Des inscriptions in altare. Les lipsanothèques catalanes du Xe au XIIIe siècleJohan Bollaert (Université d’Oslo) : Visuality and Literacy in the Medieval Epigraphy of NorwayRachel Carlisle (Florida State University) : Illusion and Authenticity in Late Medieval and Renaissance. Representations of Epigraphic TextsAntonin Charrie-Benoist (École pratique des hautes études, Paris) : Les inscriptions ravennates , témoins de la vie intellectuelleHugo Chatevaire (allocataire à l’École des hautes études hispaniques et ibériques, Casa de Velázquez, Madrid) : Le texte comme image de soi : les inscriptions peintes sur les charpentes peintes domestiques dans l’Occident médiéval (milieu du XIIIe siècle-début du XVIe siècle)Silvia Gómez Jiménez (Université Complutense, Madrid) : La estructura epigráfica en la literatura de Venancio Fortunato y Eugenio de ToledoBecca Grose (Université de Londres) : Inscribing erasure & absenceJulio Macían Ferrandis (Université de Valence) : Quid scripsi, scripsi. Los textos en la pintura valenciana (1238-1579).Kerstin Majewski (Université de Munich) : The Ruthwell Crucifixion PoemDesi Marangon (Université de Padoue) : Comparing identities and alphabets through the lens of epigraphical sourcesMatko Marusic (Université de Rijeka) : Source as text, text as iconography, and the typology of medieval devotional objects in the AdriaticArianna Nastasi (Université de Trente) : Chartae lapidariae and territorial organization in Rome and Lazio between the 6th and 12th centuriesAlessandro Palumbo (Université d’Oslo) : Language and script mixing in the epigraphic sources of medieval ScandinaviaBella Radenovic (Courtauld Institute, Londres) : Goldsmiths’ Inscriptions and their Visual Rhetoric in Medieval GeorgiaMandy Telle (Université d’Heidelberg) : The medieval goldsmith in his work: social status, presence and receptionNunzia Tota (École des hautes études en sciences sociales, Paris-Université Federico II, Naples) : Les inscriptions funéraires de l’époque angevine à Naples   

Lire la suite

Lectures estivales des Carnets de l'EHESS

Échos de la recherche -Fidèle à sa vocation d’éclairer le débat public grâce à la mobilisation des sciences sociales, l’École a lancé, au cours de la dernière année, deux Carnets de l'EHESS sur des thèmes d’actualité : Perspectives sur le coronavirus et Perspectives sur l'après-George Floyd. Depuis leur mise en ligne, 77 billets ont été publiés et 93 chercheuses et chercheurs appartenant à des générations différentes et opérant dans plusieurs dizaines d’universités et centres de recherche nationaux et internationaux ont été mobilisés, afin d’offrir un regard inédit et décentré sur la période historique que nous vivons.Au rythme des confinements successifs et de l’évolution de la situation politique aux États-Unis entre 2020 et 2021, il est temps de prendre du recul sur quelques grandes thématiques, au moyen de lectures qui pourrons vous accompagner cet été. Perspectives sur le coronavirusLes jeunes générations face à la pandémie Camille Peugny propose une réflexion collective sur la manière d'aider les différentes fractions de la jeunesse à surmonter cette crise et revient sur les bases d’une politique publique véritablement capable de propulser l’autonomie des jeunes.Le coronavirus porte-t-il le coup de grâce aux jeunes générations ? Yohann Aucante et Maria Hellerstedt nous montrent qu’en Suède, la crise sanitaire a été gérée autrement qu’en France, en particulier en ce qui concerne l’éducation nationale. Les écoles sont restées ouvertes avec des rares exceptions, et des mesures de prudence et des adaptations ont été mises en place. Une expérience – notent les deux chercheurs – qu’il faudrait mieux observer et analyser.Quelles leçons de l’école suédoise par temps d’épidémie ? Isabelle Audigé revient sur l’impact de la pandémie sur les enfants : aussi bien sur ceux hospitalisés, dont la prise en charge a été très limitée suite à la concentration des actions sanitaires sur les patients atteints de la Covid-19, que sur les enfants en foyer ou en situation de handicap qui, renfermés, ont été « les premières victimes du confinement ».Choix tragiques : quelle place pour nos enfants durant la crise sanitaire ? L'avenir du télétravail Cyprien Batut met en lumière la transformation des politiques de recrutement de la part de certaines entreprises : une politique caractérisée par l’émergence de nouvelles pratiques, liées à la diffusion de formes inédites de volontariat, mais aussi au bouleversement de l’équilibre traditionnel entre travail présentiel et télétravail, et à l’explosion des inégalités entre travailleuses et travailleurs des différents secteurs.Quel avenir pour le télétravail après le confinement ? A ce billet a répondu celui de Marianne Le Gagneur, qui a analysé la nature consensuelle du télétravail, en tant qu’arrangement entre employé et entreprise. Pour certains le télétravail permet un confort et des facilitations d’organisation temporelles, pour d’autres, au contraire, implique le risque du dépassement systématique des frontières entre le monde professionnel et la vie privée.2020, l’année du télétravail ? L'écologieLa consommation mondiale de matières premières n’a de cesse d’augmenter ces dernières années. On constate également que ni les crises financières, ni les guerres, ni d’ailleurs les épidémies n’ont infléchi la dynamique fondamentalement accumulative de l’histoire matérielle du monde.Jean-Baptiste Fressoz invite à agir réellement et à arrêter avec l’écologisme « festif » et « consensuel » qui caractérise notre époque.Déconfiner l’écologie François Jarrige et Thomas Le Roux mettent en perspective la crise de la Covid-19 comme une leçon à tirer pour envisager à l’avenir d’autres mesures drastiques pour affronter un autre danger de santé publique, plus silencieux que la pandémie mais pas moins insidieux : la pollution.Une autre pandémie : la pollution Prendre soin des autres et de soiBénédicte Zimmermann pose la question suivante : que signifie « prendre soin » dans le domaine du travail ? Elle propose de rouvrir le chantier de la participation des salarié·e·s dans l’entreprise afin qu’elles/ils deviennent actrices et acteurs des prises de décision, en vue de la réorganisation de la société de demain.Redéfinir ce pour quoi nous travaillons pour prendre soin de ce à quoi nous tenonsFace à l’« injonction à la lecture » prononcée  par le Président de la République lors du premier confinement, en mars 2020, Emmanuel Pedler se demande comment donner le goût d’explorer les mondes de l’écriture à celles et ceux qui n’ont pas l’habitude de les fréquenter.Changez, lisez ! Gouverner en pleine crise dans le mondeEn observant l’actualité d’Afrique de l’Ouest, Yannick Jaffré met en avant l’« usage politique de la maladie » qui y est fait. Certains dirigeants on mis en scène leur intimité familiale pour montrer les gestes barrières ; d’autres ont témoigné de la précarité des soins dans leur pays. Bien sûr, les clivages sociaux n’ont pas disparu face à cette prise de position du pouvoir mais « les propos tenus et cette subjectivation de l’épreuve épidémique incitent à une réflexivité transformant l’épreuve individuelle en critique collective ».L’épidémie mise en récit en Afrique de l’Ouest Patricia Thane souligne l’impact politique de la crise sanitaire au Royaume-Uni. Face à un pouvoir central qui a bien plus de poids politique que les collectivités locales, il a manqué – dit-elle – des mesures politiques cohérentes : les gouvernements décentralisés ont donc décidé de prendre leurs propres décisions, ce qui semble annoncer un processus d’« éclatement du Royaume-Uni ».Le Covid au Royaume-Uni En Russie, « la pandémie [a] cré[é] de nouvelles opportunités pour Big Brother » selon Françoise Daucé, qui note que la mise en place d’un confinement strict et de restrictions de déplacement s’est accompagné d’un usage croissant des outils numériques pour surveiller et organiser la population.Le « Grand frère » pandémique en Russie. Inquiétudes et critiques à l’heure du confinement numérique Luc Foisneau se pose la question : à quoi sert l’autorité de l’Etat en temps de crise sanitaire ? L’auteur, en revenant sur le Léviathan de Hobbes, se demande « comment faire valoir notre droit à une vie heureuse lorsqu’autrui se présente à nous comme une menace épidémiologique, réelle ou imaginaire ». A son avis, la raison pour laquelle nous avons accepté toutes les restrictions émises par le gouvernement, c’est « que ces contraintes nous sont imposées au nom d’un droit fondamental à la vie ».Léviathan 1651 versus Covid 2019. À quoi sert l'autorité de l'État en temps de crise sanitaire ? Perspectives sur l'après-George FloydCulture et racismeNicolas Barreyre questionne la place de l’historien face à la démolition des statues : « Dans ces conditions, que faire de ces statues ? Les démonter ? Les laisser en place en les contextualisant par d’autres marqueurs (plaques, monuments conjoints…) ? Les laisser en l’état ? À ces questions-là, l’historien ne peut répondre – c’est aux citoyens de s’emparer du débat, car il est politique. »Que racontent les statues ? Manuel Bocquier met en lumière la participation de la country music dans la racialisation des pratiques musicales et dans la ségrégation raciale qui caractérisent le domaine culturel étatsunien : des facteurs dont les effets sont aujourd’hui mis en cause. Selon lui, l’« Histoire permet alors de montrer que l’assignation raciale de la country music n’est pas donnée, mais qu’elle est le résultat d’un travail commercial, idéologique et politique ».Ségrégation musicale et égalité raciale : l’après-George Floyd de la country music 

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Conjugalités et extraconjugalités à la cour de France (Moyen Âge – XIXe siècle)

Colloque - Mardi 26 octobre 2021 - 09:15Ce colloque, organisé par Pauline Ferrier-Viaud (Sorbonne Université,Centre Roland Mousnier) et Flavie Leroux (Centre de recherche du château de Versailles, CRH), a pour but d’examiner l’impact de la vie de cour sur le mariage et la vie conjugale. Le terme (...)(...)

Lire la suite

De la place à la chaire

Journée(s) d'étude - Jeudi 14 octobre 2021 - 09:00Cette journée d’études, organisée par organisée par Marina Torres Arce, Susana Truchuelo (Université de Cantabria), permettra de réfléchir au rôle des espaces qui intègrent et articulent les villes, grâce à leurs bâtiments (publics ou privés, laï (...)(...)

Lire la suite

Le genre des célibats

Colloque - Vendredi 1 octobre 2021 - 09:00Ce colloque transdisplinaire, organisé par Juliette Eyméoud et Claire-Lise Gaillard, entend renouveller l’approche des célibats. Refusant une définition en négatif de l’alliance, définition qui passe forcément à côté de toutes les nuances et complexités (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
21/09/2021