Composition du CRH |

Membres associés

Judith Lindenberg

Post-doctorante (avec contrat)
Equipe(s) : GRIHL, EJ
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH
GRIHL-EJ-HHS
54, boulevard Raspail
75006 Paris

judith.lindenberg (a) ehess.fr

Titulaire d’un doctorat en littérature comparée, Judith Lindenberg travaille sur l’émergence des premiers « témoignages de la Shoah » dans le monde judéo-polonais au lendemain du génocide (1945-1965). Cette recherche s’inscrit dans une perspective d’histoire des écrits et d’histoire des pratiques savantes, conjointement au sein du GRIHL, des groupes « Études Juives » et  « Histoire et Historiographie de la Shoah » du CRH. Elle a d’abord travaillé, dans une perspective comparatiste, sur la construction de la figure du témoin en Europe après le génocide (Centre Marc Bloch). De 2011 à 2014, elle a été porteuse du projet ANR « retour post doctorant » intitulé « La collection « Dos Poylische Yidntum » (« La judéité polonaise »), 1946-1966 : histoire et mémoire d’un monde disparu au lendemain de la catastrophe ». Judith Lindenberg a bénéficié de plusieurs bourses post-doctorales (FMSH, Fondation pour la Mémoire de la Shoah, Ministère des Affaires Étrangères). Depuis 2014 elle co-anime avec Judith Lyon-Caen, et à partir de cette année avec Frédérik Detue et Charlotte Lacoste, le séminaire « Savoirs du témoignage en Europe au vingtième siècle ». Elle a obtenu en tant que porteuse, avec Aurélia Kalisky un financement ANR franco-allemand intitulé « Premiers modes d’écritures de la Shoah : pratiques savantes et textuelles de survivants juifs en Europe (1942-1965) » (GRIHL, CRH, EHESS / Zentrum fur Literatur und Kulturforschung, Berlin), qui débutera en janvier 2017.

Groupes et équipe de recherche au CRH

 

Thème de recherche

  • Histoire du témoignage

  • Pratiques savantes dans le monde judéo-polonais au vingtième siècle

  • Écrits et publications yiddish dans l’après Seconde guerre mondiale

  • Transferts culturels et échanges intellectuels en diaspora (1945-1965)

Financements ANR

ANR POLY « retour postdoctorant » (GRIHL) : « “Dos poylishe yidntum” (la judéité polonaise) : histoire et mémoire d’un monde disparu au lendemain de la Catastrophe ». Portage : Judith Lindenberg et Judith Lyon-Caen

ANR PREMEC franco-allemande FRAL (GRIHL, EHESS / Zfl, Berlin) : « Premiers modes d’écritures de la Shoah : pratiques savantes et textuelles de survivants juifs en Europe (1942-1965). Portage : Aurélia Kalisky (Zfl) et Judith Lindenberg (GRIHL). Partenaires : Simon Dubnow Institut (Leipzig), Institut Historique Allemand (Varsovie).

Enseignements 2016-2017

Bibliographie sélective

Ouvrage

  • Giorgio Caproni, poète-traducteur, Bruxelles, Peter Lang, 2014

Direction d’ouvrage collectif

  • Les années d’urgence. Écritures de la destruction de la fin de la Seconde guerre mondiale à la fin des années soixante, Paris, Éditions du CNRS, 2017, à paraître.

  • « La répétition à l’épreuve de la traduction », J. Lindenberg et J.C. Vegliante (Ed.), Paris, Chemin de tr@verse, 2011.

Actes de colloque

  • « Écrits d’Histoire, écrits d’historiens dans la collection “La judéité polonaise” », in J. Lindenberg (dir.), Écritures de la destruction de la fin de la Seconde guerre mondiale à la fin des années soixante, Paris, Éditions du CNRS, 2017, à paraître.

  • « Henry Shoshkes, un voyageur juif polonais entre les deux guerres », in A.M. Monluçon et A. Saignes (dir.), Recherches & Travaux, n°89, Les voyages en Europe des écrivains polonais (XIXe-XXIe siècles), 2017, p.109-118.

  • « Les recueils de chants et d’histoires populaires dans la collection « Dos poylishe yidntum » : une entreprise de sauvegarde mémorielle », in J. Baumgarten, C. Trautmann-Waller (ed.), Rabbins et savants au village. L’étude des traditions populaires juives en Europe (XIXe-XXe s.) : réseaux, méthodes, pratiques, Paris, Éditions du CNRS, 2014, p.227-247.

  • « Les enfants accusent. Témoignages d’enfants survivants dans le monde polonais et yiddish »  (avec A. Kichelewski), in I. Jablonka (Ed.), L’enfant survivant après 1945, Paris, PUF, 2014, p.33-50.

  • « Caproni traduttore di Apollinaire : si traduce un ricordo ? », in Caproni poeta europeo, Elia Bricco (dir.), Gênes, San Marco dei Giustiniani, 2014, p.107-117.

  • « La religion juive ou la découverte de l’altérité dans La parola ebreo de Rosetta Loy », in Cahiers d’études italiennes, A. Sarrabayrouse et Ch. Mileschi (Ed.), n° 7, Grenoble, ELLUG, 2008, p.45-52.

Articles dans revues à comité de lecture

  • « Polish Jewry : History and Memory of a lost World in the Aftermath of the Catastrophe », in Marion Aptroot et Jan Schwarz (éd.), Yiddish in the Twentieth Century in its European Context, Düsseldorf, Düsseldorf University Press, coll. « Yiddish : Editions & Research », 2017, à paraître.

  • « Dos poylishe yidntum : histoire et mémoire d’une collection au lendemain de la Catastrophe », Plurielles, n°19, 2015, p.134-140.

  • « Giorgio Caproni et Paul Celan : deux figures poétiques du témoin après Auschwitz », Témoigner – Revue Pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz n°105, décembre 2009, p.217-228.

  • « “La langue travaillée par le pouvoir”: Franco Fortini et Roland Barthes face à Brecht », Revue de Littérature Comparée (Paris IV), 4 / 2008, p.429-441.

  • « Giorgio Caproni e Paul Celan, il terzo e il superstite », Poetiche (Université de Bologne), n°3, novembre 2008, p.523-543.

Notice

  • « Léon Poliakov », Archives Juives, Les archives juives au XXè s., fragilité d’un patrimoine, n°49/1, 1er semestre 2016.

Recensions

Mars 2017 : La vie des idées, « La Shoah dans la littérature polonaise »

Mars 2015 : La vie des idées, « Les sciences sociales juives »

Janvier 2014  : La vie des idées, « Le Journal du ghetto de Wilno », d’A. Sutzkever 

Septembre 2013 :Témoigner – Revue Pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz, « À pas aveugles de par le monde », de Leib Rochman.

Mars 2013 : Témoigner – Revue Pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz, « Qui écrira notre histoire ? », de Samuel D. Kassow.

Décembre 2012 : Témoigner – Revue Pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz, « L’heure d’exactitude » d’Annette Wieviorka.

Juin 2012 : Témoigner – Revue Pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz,  « Juifs et Polonais », de Jean-Charles Szurek et Annette Wieviorka,« La peur » de Jan T. Gross, « Le silence et le crime », d’Anna Bikont.

Août-sept 2009 : Esprit, « Quand la Pologne revient d’elle-même sur son passé ».

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

« Pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? »

Appel à communication - Dimanche 16 juillet 2017 - 19:00Appel à communicationsPremière journée des doctorants du CRH sur le thème « Pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? » (EHESS-Paris, janvier 2018) La première journée d’études des doctorants du CRH souhaite engager une réflexion co (...)(...)

Lire la suite

L'un et le tout

Journée(s) d'étude - Jeudi 22 juin 2017 - 09:30Dans la lignée des grands rendez-vous scientifiques qu'il a initiés par le passé (sur les thèmes du Transnational, du Contexte), le CRH organise un grand forum de débat qui se tiendra les 22 et 23 juin. Animée par les membres, groupes et équipes du (...)(...)

Lire la suite

Hommage d'Arlette Farge à Pierre Laborie

Hommage - Pierre Laborie, directeur d'études de l’EHESS est décédé le 15 mai 2017, à l'âge de 81 ans.Spécialiste de l'« histoire de l'imaginaire social » pendant la seconde guerre mondiale, il avait été élu directeur d'études à l'École en 1998 sur un projet portant sur « La construction de l'évé (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
22/06/2017