Composition du CRH |

Membres associés

Hinnerk Bruhns

Directeur de recherche CNRS
Emérite
Membre associé
Retraité en activité
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH
54, boulevard Raspail
75006 Paris

bruhns (a) ehess.fr

01 49 54 21 64

  • Thèse en histoire ancienne à l’Université de Cologne en 1973

  • Enseignements à l’Université d’Aix-en-Provence (1971-1975), à l’Université de Bochum (1976-1979), à l’EHESS (depuis 1982)

  • Directeur adjoint de l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) à Paris (1979 – 1984)

  • Directeur de recherche au CNRS (depuis 1985)

  • Responsable du Programme franco-allemand (1985 - 1991) et du Programme Europe (1992 - 1997) du département SHS du CNRS

  • Adjoint à l'Administrateur de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (Paris) (de 1997 à 2008) ; Conseiller de l’Administrateur (2009 - 2010).

  • Membre du conseil scientifique du Zentrum für interdisziplinäre Forschung (ZIF) de l’Université de Bielefeld de 2002 à 2014 (président de 2008 à 2012, vice-président de 2013 à 2014).

  • Membre du conseil scientifique du New Europe College (NEC), Bucarest, de 2001 à 2012.

Participation à des comités de rédaction de revues

Thèmes de recherche

  • Historiographie allemande

  • Histoire des sciences sociales

Enseignement 2016-2017

Sélection de publications

Ouvrages et direction d’ouvrages de recherche

  • Max Weber : Discours de guerre et d’après-guerre. Textes réunis et présentés par Hinnerk Bruhns,  Paris : Editions de l’EHESS, collection audiographie, vol. 14, 2015

  • Max Webers historische Sozialökonomie  / L’économie sociale historique de Max Weber. (Kulturwissenschaftliche Studien, herausgegeben von/edited by Stefan Breuer, Eckart Otto, Hubert Treiber, vol. 11), Wiesbaden : Harrassowitz Verlag, 2014.

  • La science pense en plusieurs langues / Wissenschaft denkt in mehreren Sprachen.  Hinnerk Bruhns et Fritz Nies (dir.). Trivium n° 15 (2013)

  • Avec Patrice Duran, Max Weber et la bureaucratie / Max Weber und die Bürokratie, Trivium, Revue franco-allemande de sciences humaines et sociales N° 7 (décembre 2010), sous la direction d’Andreas Anter.
  • Max Weber and the Political. Special Issue of Max Weber Studies vol. 1/9.2 January/July 2009, ed. with Patrice Duran.

  • Max Weber : au confluent des sciences historiques et sociales, Postface de Jean-Pierre Albert, études et Travaux de l’école doctorale TESC (Temps, Espaces, Sociétés, Cultures), n°10, Toulouse, Université Toulouse Le Mirail-écoles doctorales, 2009.

  • Max Weber et le politique, Hinnerk Bruhns et Patrice Duran (dir.), Paris : L.G.D.J., 2009.

  • Culture politique et communication symbolique. Politische Kultur und symbolische Kommunikation, Dossier établi par Nicole Reinhardt, Pierre Monnet, Bernd Klesmann et Hinnerk Bruhns, Trivium. Revue franco-allemande de sciences humaines et sociales, 2008/2 (http://trivium.revues.org/index793.html)

  • Hinnerk Bruhns & Dieter Gosewinkel (eds.), Europe and the Other. Non-European Concepts of Civil Society. CiSoNet Perspectives, Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), Paris / Wissenschaftszentrum für Sozialforschung (WZB), Berlin : 2005. (Avec une introduction de Hinnerk Bruhns et Dieter Gosewinkel).

  • Hinnerk Bruhns & Jean Andreau (éds.), Sociologie économique et économie de l’Antiquité : à propos de Max Weber, Cahiers du Centre de Recherches Historiques, n° 34, octobre 2004.

  • Hinnerk Bruhns (éd.), Histoire et économie politique en Allemagne de Gustav Schmoller à Max Weber. Nouvelles perspectives sur l’école historique de l’économie, Préface de Jean-Yves Grenier, Textes traduits par Françoise Laroche, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2004.

  • Hinnerk Bruhns & Wilfried Nippel (éds.), Max Weber und die Stadt im Kulturvergleich, (Kritische Studien zur Geschichtswissenschaft vol. 140) Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 2000.

  • Hinnerk Bruhns, Jean-Michel David, & Wilfried Nippel (éds.), Die späte römische Republik - La fin de la république romaine. Un débat franco-allemand d'histoire et d'historiographie, École Française de Rome, 1997.

  • Otto Hintze, Féodalité, capitalisme et Etat moderne. Essais d'histoire sociale comparée, choisis et présentés par Hinnerk Bruhns, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, 1991

  • Parenté et stratégies familiales dans l'Antiquité Romaine. Actes de la table ronde des 2-4 octobre 1986 (Paris, Maison des Sciences de l'Homme), Textes réunis et présentés par Jean Andreau et Hinnerk Bruhns, Collection de l'École Française de Rome, vol. 129, Palais Farnèse 1990.

  • Werner Sombart. Actes de la Journée d'études du 14 mars 1988. Textes réunis et présentés par Hinnerk Bruhns et Heinz-Gerhard Haupt. Publications du Centre de Recherches Historiques, Paris, 1990.

  • Hinnerk Bruhns, Caesar und die römische Oberschicht in den Jahren 49 - 44 v. Chr. Untersuchungen zur Herrschaftsetablierung im Bürgerkrieg. Göttingen : Vandenhoeck & Ruprecht (Hypomnemata, Heft 53), 1978.

Articles récents

  • « Über die Ökonomie der Historiker und die Historie der Ökonomen. Streiflichter vom Beginn des 20. Jahrhunderts », in : Geschichte intellektuel. Theoriegeschichtliche Perspektiven. Sous la direction deF. W. Graf, E.Hanke et B.Picht. Tübingen : Mohr Siebeck, 2015, p. 356-372.

  • « Der ’Soziologe’ und der Krieg. Max Weber 1914-1920  -  « Dieser Krieg ist groß und wunderbar » », in : Lendemains 39, n° 156, 2014, 60-74.

  •  

    « Cambridge, Bordeaux ou Heidelberg : à quoi servent les ‘classiques’ ? », in : Les affaires de Monsieur Andreau. Économie et société du monde romain. Textes réunis par Catherine Apicella, Marie-Laurence Haack et François Lerouxel. Bordeaux : Ausonius, 2014, p. 29-41.

  • « Max Weber im Weltkrieg (1914-1920). Mit einem Seitenblick aus Frankreich », in : Max Weber in der Welt. Rezeption und Wirkung. Bearbeitet von Michael Kaiser und Harald Rosenbach. Herausgegeben von der Max Weber Stiftung, Tübingen : Mohr Siebeck, p. 185-205.

  • « Hedwig Hintze (1884 – 1942). Une historienne en avance sur son temps, un destin tragique, une reconnaissance tardive », in : Un siècle d’historiennes,  André Burguière et de Bernard Vincent (dir.). Paris : Editions des femmes, 2014, p. 97-115.

  • Avec Patrice Duran, « Comment lire Max Weber, penseur de la domination ? », Lectures [En ligne], Les notes critiques, 2014, mis en ligne le 27 mars 2014.

  • « Moses I. Finley, coupable de ‘wébérisme’ ? », Anabases 19, 2014, 69-82.

  • « Economie et érotisme: affinités électives ou sélectives ? A propos d’un ouvrage de Michel Lallement, Tensions majeures, Max Weber, l’économie, l’érotisme », in : Année sociologique, 64 (n° 1) 2014, p.  191-204.

  • « Max Weber: ville et capitalisme moderne ». in : SocietàMutamentoPolitica, [S.l.], p. 123-141, mag. 2014. ISSN 2038-3150.

  • « Retour pratique sur la notion de « charisme » chez Max Weber », in : Que faire du charisme ? Retours sur une notion de Max Weber, sous la direction de Vanessa Bernadou, Félix Blanc, Raphaëlle Laignoux, Francisco Roa Bastos, Presses Universitaires de Rennes : Rennes 2014, p. 149-167.

  • « Wilhelm Hennis, Max Weber und die Wissenschaft vom Menschen », in Andreas Anter (Hg.), Wilhelm Hennis' Politische Wissenschaft. Fragestellungen und Diagnosen. Tübingen :  Mohr Siebeck, 2013, p. 271-291.

  • « One language, one history ? On the uncertain future of social sciences in Europe », Portuguese Journal of Social Science, vol. 11 (2012), number 1, p. 55-69.

  • « Weber's patrimonial domination and its interpretations », in : Daniel C. Bach et Mamoudou Gazibo (eds.), “ Neopatrimonialism in Africa and Beyond”, Routledge, London and New York 2011, p. 9-24.

  • « Le concept de patrimonialisme et ses interprétations contemporaines », in : Daniel C. Bach et Mamoudou Gazibo (sous la direction de), L'Etat néopatrimonial: genèse et trajectoires contemporaines, Ottawa: Les Presses de l’Université d'Ottawa, 2011, p. 13-35.

  • « La fondation de l’Etat national allemand et la question des origines », in : Le corps, la famille et l’État, Hommage à André Burguière, sous la direction de Myriam Cottias, Laura Downs, Christiane Klapisch-Zuber, avec la collaboration de Gérard Jorland, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p. 207-219.

  • « Scholarship and Political Commentary in the day to day in the Work of Max Weber : Some Historical Observations on the Theme of Value-freedom », in : Max Weber and the Political. Special Issue of Max Weber Studies vol. 1 /9.2 January/July 2009, pp. 95-121.

  • « Otto Hintze, lo spirito del capitalismo e il moderno sistema degli stati », in Contemporanea. Rivista di storia dell '800 e del '900, vol. XIII, n° 1, gennaio 2010, pp. 155-163.

  • « L’histoire des économistes et l’économie des historiens : à propos de l’école historique allemande de l’économie nationale et de son héritage », in La pensée économique allemande, Alcouffe et C. Diebolt (ed.), préface de B. Schefold, Paris, Economica, 2009, 463 p.

  • « Max Weber et le politique : retour sur l'œuvre de Wolfgang J. Mommsen », in : Max Weber et le politique. Sous la direction de Hinnerk Bruhns et Patrice Duran. Paris : L.G.D.J., 2009. p. 35-51.

  • « Science et politique au quotidien chez Max Weber : quelques précisions historiques sur le thème de la neutralité axiologique », in : Max Weber et le politique. Sous la direction de Hinnerk Bruhns et Patrice Duran. Paris : L.G.D.J., 2009. p. 117-139.

  • « Die Bedeutung Max Webers für Christian Meiers Werk » in : Monika Bernett, Wilfried Nippel, Aloys Winterling (Hrsg.), Christian Meier zur Diskussion. Autorenkolloquium am Zentrum für Interdisziplinäre Forschung der Universität Bielefeld. Franz Steiner Verlag, Stuttgart, 2008, p. 241-258 (à paraître en traduction française dans : Anabases 10, 2009).

  • « Mikhail. I. Rostovtzeff et Max Weber : une rencontre manquée de l’histoire avec l’économie », in : Michel Ivanovitch Rostovtzeff, sous la direction de Jean Andreau et de Wladimir Berelowitch, Bari, Edipuglia, collection Pragmateiai n° 14, 2008, p. 153-174.

  •  « Perspectives micro et macro sur l’économie antique : à propos de deux publications récentes sur Polanyi, Weber et Finley », in : Anabases 7 (2008), p. 223-229.

  •  « Gunnar Mickwitz et l’héritage de l’école historique allemande de l’économie », in : M. Kajava (a cura di), Gunnar Mickwitz nella storiografia europea tra le due guerre. Atti del Colloquio, Institutum Romanum Finlandiae, 6-7 giugno 2005 (Acta Instituti Romani Finlandiae, vol. 34), Roma 2007, p. 41-61.

  • « Max Weber’s ‘Basic Concepts’ in the Context of his Studies in Economic History », in :  ‘Max Weber’s Economics’, A Special Edition of Max Weber Studies, 2006, SE 1, 39-69.

  • « L’etica protestante e lo spirito del capitalismo : testo e contesto », in : Contemporanea, Rivista di storia dell’800 e del’900. Il Mulino, 2006, p.747-755.

  • « Max Webers ‘Grundbegriffe’ im Kontext seiner wirtschaftsgeschichtlichen Forschungen“, in Klaus Lichtblau (sous la direction de), Max Webers “Grundbegriffe”: Kategorien der kultur- und sozialwissenschaftlichen Forschung.Wiesbaden: VS Verlag für Sozialwissenschaften, 2006, p. 151-183.

  • « Ein- oder Mehrsprachigkeit in europäischen Forschungsnetzwerken ? / Unilinguisme ou plurilinguisme dans des projest et réseaux de recherche européens ? Remarques introductives », in : Fritz Nies (Hg. unter Mitwirkung von Erika Mursa), Europa denkt mehrsprachig. Exemplarisch : deutsche und französische Kulturwissenschaften - L’Europe pense en plusieurs langues. exemplaires : les Sciences de l’Homme en France et en Allemagne. Tübingen : Gunter Narr Verlag,  2005, p. 140-146.

  • « Max Weber. Ökonomische Theorie und Wirtschaftsgeschichte », in : Jürgen G. Backhaus (éd.), Historische Schulen. Münster : LIT-Verlag, 2005, p. 26-52.

  • « Commerce et politique dans l’Antiquité, du Proche-Orient à Rome. (à propos de Carlo Zaccagnini (éd.), Mercanti e politica nel mondo antico, Roma, 2003) », in: Les Études Classiques 73, 2005, 245-250.

  • « Universalgeschichte und die schwierige Einheit der Sozialwissenschaft. Bemerkungen zu Max Weber und Fernand Braudel » in : Zeitschrift für Weltgeschichte,  Jahrgang 6, Heft 2 (2005), p. 9-29.

  • « Mikhail. I. Rostovtzeff et Max Weber: une rencontre manquée de l’histoire  avec l’économie », in : Anabases, vol. 2, 2005, p. 79-99.

  • « Cité antique (Historiographie de la) », in: Dictionnaire de l’Antiquité, sous la direction de Jean Leclant, Paris: PUF, 2005, p. 502-504.

  • « Max Webers Analyse des europäischen Kapitalismus », in : Rüdiger Hohls / Iris Schröder / Hannes Siegrist (Hg.) Europa und die Europäer Quellen und Essays zur modernen europäischen Geschichte Festschrift für Hartmut Kaelble zum 65. Geburtstag, Franz Steiner Verlag 2005, p. 67-74.

  • en traduction chinoise (Taiwan) : « Max Weber, l'économie et l'histoire » [Annales HSS, LI, 1996, n° 6, pp. 1259-1287], trad. tw. par LIN Cheng, Con-temporary, n° 204, 2004, p. 104-107 ; n° 206, 2004, p. 102-107 ; n° 207, 2004, p. 108-117 ; n° 211, 2005, p. 1276-1287.

  • en traduction chinoise (Taiwan) : « Lectures économiques de Max Weber » [La Pensée, 314, 1998], trad. tw. par LIN Cheng, Con-temporary, 202, 2004, p. 50-77.

  •  « Grecs, Romains et Germains au 19e siècle : quelle Antiquité pour l’État national allemand ? », in Anabases, vol. 1, 2005, p. 17-43.

  • « Aperçus sur la recherche urbaine en histoire ancienne en Allemagne » (Dossier), in Histoire Urbaine, n° 11, décembre 2004, p. 109-129.

  • « L’histoire économique de l’Antiquité a-t-elle besoin de la théorie économique ? Interrogations à partir de l’œuvre de M.I. Rostovtzeff », in Mediterraneo Antico vol. VI 2, 2003, p. 571-595.

  • « Max Weber, économie antique et science économique moderne », in : Hinnerk Bruhns & Jean Andreau (éds.), Sociologie économique et économie de l’Antiquité : à propos de Max Weber. Cahiers du Centre de recherches historiques, n°34, octobre 2004, p. 31-45.

  • « Max Weber und Michael I. Rostovtzeff. Oder: braucht (antike) Wirtschaftsgeschichte (moderne) ökonomische Theorie?  », In Europa und die Welt. Festschrift zum 60. Geburtstag von Dieter Berg, herausgegeben von Raphaela Averkorn, Winfried Eberhard, Raimund Haas und Bernd Schmies.Bochum: Verlag Dr. Dieter Winkler, 2004, p. 150-171.

  • « Crise de la République romaine? Quelle crise », in Fondements et crises du pouvoir. Textes réunis par Sylvie Franchet d’Espèrey, Valérie Fromentin, Sophie Gotteland et Jean-Michel Roddaz, Bordeaux, Ausonius 2003, p. 365-378.

  • « Ville et campagne: quel lien avec le projet sociologique de Max Weber? », in Sociétés Contemporaines, 49-50, 2003, p. 13-42.

  • « La ville bourgeoise et l'émergence du capitalisme moderne : Max Weber : Die Stadt (1913/14-1921) », in B. Lepetit et Chr. Topalov (éds.), La ville des sciences sociales, Paris, Belin, 2001, p. 47-78, 315-319 et 344-350).

  • « À propos de l'histoire ancienne et de l'économie politique chez Max Weber ». Introduction à : Max Weber, Economie et société dans l'Antiquité. Paris, Éditions La Découverte, 1999, p. 9-59 [réédition dans la collection La Découverte / Poche Sciences humaines et sociales]

  •  « Lectures économiques de Max Weber », in La Pensée n° 314, avril-mai-juin 1998, p. 39-55 [trad. chinoise in Con-temporary, 202, 2004, p. 50-77]

  • « Max Weber, l'économie et l'histoire », Annales HSS, LI, 1996, n°6, p. 1259-1287 [trad. chinoise in: Con-temporary,] n°204, 2004, p. 104-107 ; n°206, 2004, p. 102-107 ; n°207, 2004, p. 108-117 ; n°211, 2005, p. 1276-1287].

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Le corporatisme des marchands

Journée(s) d'étude - Mardi 19 septembre 2017 - 09:00Le colloque "Le corporatisme des marchands. Fonctions et mutations du commerce incorporé en Europe occidentale (fin XVIIe-début XIXe siècles)" aura lieu le mardi 19 septembre à l'EHESS (salle M.& D. Lombard) - 96 boulevard Raspail, 75006 Paris. (...)(...)

Lire la suite

Rencontre avec Dorothea von Mücke, Columbia University

Compte-rendu - La table ronde avec l’historienne Dorothea von Mücke était organisée autour de son livre The Practices of Enlightenment. Aesthetics, Authorship, and the Public, paru chez Columbia University Press, en 2015. Dans le cadre des échanges PSL-Columbia, l’historienne Dorothea von Mücke (...)(...)

Lire la suite

L'un et le tout

Journée(s) d'étude - Jeudi 22 juin 2017 - 09:30Dans la lignée des grands rendez-vous scientifiques qu'il a initiés par le passé (sur les thèmes du Transnational, du Contexte), le CRH organise un grand forum de débat qui se tiendra les 22 et 23 juin. Animée par les membres, groupes et équipes du (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
17/08/2017