Actualités |

Événements

 

Culture techno, entre libération, répression, confiscation

Jeudi 13 février de 17h-20h - demi-journée d'étude

Présentation

Laissons place au bricolage sonore, à la danse libre et à la transe collective !
Il y a près de 30 ans que la techno est arrivée en France pour bouleverser les pratiques festives des jeunes générations des campagnes et des villes. Et pourtant, certaines de ces pratiques continuent à être incomprises, stigmatisées et réprimées. En effet, des clubs aux raves et aux free parties, le mouvement techno s’est progressivement décliné en une multiplicité de formes qui se distinguent, non seulement par leur façon de faire la fête, mais aussi par leur rapport à la légalité et aux dogmes moraux dominants de la société. Une question se pose : En quoi consistent ces pratiques festives et pourquoi les autorités publiques prennent-elles des dispositions stratégiques à leur sujet ? Nous tenterons d’y répondre en accordant une attention particulière aux free parties – projets de fête libre, gratuite et clandestine – sans délaisser pour autant une vision globale du mouvement techno. Ainsi, cette séance sera l’occasion de rendre compte du lien qu’entretiennent la fête, les drogues et les mouvements contestataires tout en interrogeant la dimension politique du recours à l’art, au rêve et à l’imagination.

 

Programme

  • Vincent Benso est sociologue, membre de Techno +, d’ASUD et observateur pour TREND Île de France. Acteur de terrain engagé dans le champ de la réduction des risques depuis près de 15 ans, il a mené des recherche-actions sur le trafic, les "nouvelles" drogues, les consommations en espace festif techno et les usages d’Internet liés aux drogues.

  • « Renard » est membre du Collectif de Soundsystems des « Insoumis » et de Techno + depuis plus de 15 ans. Teufeur de longue date, compositeur tekno, Renard est aussi militant pour la revendication de l’autogestion au travers de la confrontation festive. (A MODIFIER OU PAS)

  • Nathan Gimenez est masterant d’Etudes Politiques à l’EHESS et volontaire à Techno +. Amateur de free party et de musique techno, il consacre ces recherches aux enjeux politiques et militants du mouvement en France tout en s’engageant dans la réduction des risques liés à la consommation de drogues en milieu festif.

Lieu

EHESS Amphithéâtre François Furet)
105, boulevard Raspail
75006 Paris

Pour citer ce document

, «Culture techno, entre libération, répression, confiscation», CRH [En ligne], Actualités, Événements,mis à jour le : 29/01/2020
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?7002.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Dentro e fuori ghetto. Vita e cultura ebraica a Siena in età moderna

Colloque - Jeudi 27 février 2020 - 09:00Sous l’angle d’une histoire sociale et culturelle de la présence juive, ce colloque invite à l’étude des sociétés et des cultures juives dans le ghetto de Sienne (siècles XVIe-XIXe), ainsi qu’à l’observation des expériences des Juifs siennois en dehors du (...)(...)

Lire la suite

Paradoxes de la modernité

Rencontres scientifiques - Lundi 24 février 2020 - 15:00Les Rencontres du GEHM (CRH)Pablo Blitstein, Cyril Lemieux (dir.), Paradoxes de la modernité, Politix. Revue des sciences sociales du politique, 2018, n° 123 (vol. 31)Souvent renvoyé du côté d’un évolutionnisme plus ou moins implicite et pa (...)(...)

Lire la suite

L’histoire germano-polonaise.

Colloque - Mercredi 12 février 2020 - 13:30L’histoire germano-polonaise est un domaine novateur et stimulant dans l’histoire de l’Europe centrale et orientale et au-delà. Ce colloque, organisé par Jawad Daheur (CNRS), Jürgen Finger (DHIP), Maciej Górny (DHI Warschau), Catherine Gousseff (CNRS), (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
14/02/2020