2019 |

Juin 2019

David Mervart (Université d'Heidelberg),

David Mervart (Université d'Heidelberg), "Europe under the Warring States Period"

Lundi 17 juin de 16h-19h - Les Rencontres du GEHM

Présentation

David Mervart est professeur associé d'histoire et de politique japonaises au Centro de Estudios de Asia Oriental de l'Universidad Autonoma de Madrid. Il a publié des articles en anglais, japonais et espagnol sur des sujets liés à ses recherches en histoire intellectuelle du début de la période moderne, en mettant un accent particulier sur le Japon au XVIIIe siècle au sein des réseaux mondiaux de transmission de savoir.

À partir de la fin du XVIIIe siècle, la géopolitique et la dynamique historique du monde européen ont suscité un intérêt accru de la part de certains Japonais qui, sur le plan linguistique et philologique, étaient capables d’interroger des sources européennes (ou du moins les traductions et les extraits de ces sources qui leur étaient parvenus). Cette activité intellectuelle a conduit à une prolifération d’histoires, de géographies et de traités politiques qui ont tenté de donner un sens au monde lointain des « barbares occidentaux » et qui essayaient d’expliquer les dynamiques qui avaient amené l’Occident à une hégémonie du monde. Dans ce cadre, les savants japonais faisaient souvent référence à quelque chose de bien connu pour toute personne instruite de la vaste sinosphère est-asiatique : il s’agissait de la situation désordonnée et conflictuelle de la période dite des Royaumes combattants, un topos historiographique établi pour la période déchirée de la Chine post-classique à la fin de la dynastie Zhou. Selon le portrait que l’histoire « universelle » (c'est-à-dire "chinoise") a fait des Royaumes Combattants, il existait à cette époque-là une pluralité d’États qui, dépourvus de toute référence à une autorité morale et concentrés sur leurs intérêts particuliers, se faisaient concurrence par tous les moyens disponibles, y compris l’armée. Ce topos historiographique a été repris au Japon au début du XIXe siècle afin de soutenir que la trajectoire historique récente de l'Europe était la même que celle de la période des « Royaumes combattants ». Ce procédé historiographique avait un double but : d’une part, décrire avec une métaphore familière la situation géopolitique que l'Occident avait générée et vers laquelle le Japon et toute l'Asie orientale étaient irrémédiablement amenés ; d’autre part, fournir une explication cruciale du type de lieu où se trouvait l'Europe et du type de modus operandi que l'on pouvait attendre des Européens. Alors que le XXe siècle a assisté à une reformulation des historiographies non-européennes dans les termes de l’historiographie européenne, cet épisode de l’historiographie japonaise du XIXe siècle nous offre l’image d’un passé européen rationalisé selon les catégories meta-historiques qui ont régi les traditions historiographiques de l’Est asiatique.

Discutant : Pablo Blitstein

La conférence sera en anglais :

From the late-eighteenth century, the historical dynamics and geopolitics of the European world became the object of intensified interest on the part of some Japanese who were linguistically and philologically capable of querrying European sources or gained access to translations and excerpts from these European sources made by others. This primarily intellectual activity led to a proliferation of histories, geographies and statecraft treatises that tried to make sense of this brave new world where Occidental barbarians were the newly prominent element one had to account for. The dynamics that had brought the West to an apparent world hegemony needed to be described and explained, preferably by reference to something familiar to every educated person around the broad East Asian Sinosphere. That reference turned out to be the messy and conflicted situation of the so-called Warring States period, an established historiographical container for the fractious period in the post-classical ancient China at the end of the Zhou dynasty. That period had seen a plurality of states with no overarching moral authority above their particular interests competing against one another by all means available, including military. This conventional trope from universal (i.e., ‘Chinese’) historiography was now, in the early nineteenth century Japan, being brought back into active duty to describe by uncomfortably familiar metaphor the kind of Western-dominated geopolitical stage onto which Japan and all East Asia were being drawn. But describing Europe's recent historical trajectory as the Warring States period also crucially provided an explanation of the sort of place Europe was and the kind of modus operandi that could be expected of the Europeans. To us, this moment offers a tantalising glimpse of a European past chopped and twisted to fit the mould of the metahistorical categories of a different historiographical tradition, a thing that in the real world of course normally tends to happen to non-European pasts as they are stuffed into containers of European provenience that claim universal applicability."

 

Lieu

EHESS (Salla A04_47)
54, boulevard Raspail
75006 Paris

Pour citer ce document

, «David Mervart (Université d'Heidelberg), "Europe under the Warring States Period"», CRH [En ligne], Actualités, Archives, 2019, Juin 2019,mis à jour le : 14/06/2019
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?6730.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Autour de l'ouvrage de Morgane Labbé : La nationalité, une histoire de chiffres. Politique et statistiques en Europe centrale (1848-1919)

Débat - Lundi 6 janvier 2020 - 14:00Lorsque l'historien consulte les archives administratives du XIXe siècle, il découvre avec étonnement de longues séries de chiffres sur les nationalités, les langues, les religions, comme autant de tableaux d’une Europe disparue.Il constate la précision des en (...)(...)

Lire la suite

Conférence CAES : L'héritage des Lumières

Conférence - Mardi 10 décembre 2019 - 12:30En raison d'un mouvement social, cette conférence est reportée à une date ultérieure. Merci pour votre compréhension.Deuxième Conférence CAES 2019-2020Mardi 10 décembre 2019 (12h30-13h30)Amphithéâtre François FuretAntoine Lilti, directeur d'études à l'E (...)(...)

Lire la suite

De la prohibition à la légalisation

Débat - Jeudi 12 décembre 2019 - 17:00Jeudi 12 décembre 2019, dans le cadre du séminaire « La guerre à la drogue, une maladie systémique du contrôle social », présentation de deux ouvrages sur le sujet.Le premier, L’herbe du diable ou la chair des dieux ? d'Alessandro Stella a pour thème le peyo (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
13/12/2019