2019 |

Janvier 2019

Sexe, drogues et rock'n roll

Sexe, drogues et rock'n roll

Jeudi 10 janvier de 17h-19h - Demi-journée d'étude

Une histoire croisée de la fabrique du droit du travail

Une histoire croisée de la fabrique du droit du travail

Jeudi 17 janvier de 9h30-17h - Journée d'étude

Echanges médiévaux. Circulation des textes et des personnes

Echanges médiévaux. Circulation des textes et des personnes

17 et 18 janvier 2019 - Journées d'études

Linguistique et écrits (7)

Linguistique et écrits (7)

Mardi 22 janvier de 9h15-17h30 - Journée d'étude

Histoire de l’épidémiologie. Enjeux passés, présents et futurs

Histoire de l’épidémiologie. Enjeux passés, présents et futurs

Mercredi 23 janvier 2019 de 9h-17h30 - Journée d'étude

Emmanuel Macron et l'histoire

Emmanuel Macron et l'histoire

Vendredi 25 janvier de 18h-20h - Conférence-débat

Fragments d’exils. Temporalités, appartenances

Fragments d’exils. Temporalités, appartenances

Jeudi 31 janvier de 17h-19h - Table ronde

Conférences de Andrew Sartori

14 et 21 décembre, 8 et 15 janvier

Conférences de Andrew Sartori

Invité à l'EHESS par Alessandro Stanziani, Andrew Sartori est professeur d’histoire à la New York University où il est directeur de Undergraduate studies. Ses principaux domaines d’intérêt sont l’histoire de l’Inde et du colonialisme britannique au XVIIIe et XIXe siècle, de la pensée économique et des politiques publiques, dans une approche à la fois d’histoire intellectuelle et sociale de l’économie politique. Mobilisant à la fois des sources en arabe et en anglais, il est mondialement reconnu pour avoir radicalement renouvelé l’histoire du Bengale. Grâce à ces sources, il a en effet dépassé tout aussi bien l’histoire coloniale que les approches post-coloniaux et subalternes. Son premier ouvrage, Bengal in Global Concept History (Chicago, 2008) trace précisément l’historique et l’usage politique et intellectuel du « Bengale », à la fois par les Britanniques et les Bengalis eux même. Il précise cette démarche dans Liberalism in Empire (Berkeley, 2014) dans lequel il met en évidence les significations multiples du libéralisme britannique en Inde, mais aussi son appropriation par les acteurs indiens. En dépassant l’historiographie existante, il montre que la fameuse invention britannique des zamindars et de la propriété privée, qu’ils auraient imposée en Inde, s’appuie en réalité sur des catégories locales. Il met également en évidence que, avant, puis sous la domination anglaise, le Bengale s’était lancé dans une réforme de la fiscalité et de la propriété ; le résultat final découle donc d’une convergence entre certains intérêts, catégories et groupes britanniques et indiens et à l’exclusion d’autres groupes. Avec Samuel Moyn (connu pour son histoire des droits de l’homme) il a co-dirigé un ouvrage lui aussi au succès retentissant, Global Intellectual History, dans lequel les auteurs cherchent à montrer l’importance d’une histoire intellectuelle renouvelée, ancrée à la fois dans les sciences sociales et dans l’histoire globale et connectée.

En savoir plus

Pour citer ce document

, «Conférences de Andrew Sartori», CRH [En ligne], 2019, Actualités, Archives, Janvier 2019,mis à jour le : 05/12/2018
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?6454.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La nature sous contrat

Appel à communication - Vendredi 15 novembre 2019 - 17:45Thématiques Les formes de possessions collectives ou individuelles et les relations qu’elles nouent avec leur environnement ont fortement mobilisé les approches historiques récentes. Puisque l’utilisation des ressources naturelles et la tr (...)(...)

Lire la suite

Un « spectacle dérobé à l'histoire »

Colloque - Mardi 18 juin 2019 - 09:00Les spectacles constituent un laboratoire privilégié pour repérer et saisir l’articulation des représentations et des émotions qu’elles provoquent.À la suite de travaux collectifs récents consacrés à l’avènement d’une « société du spectacle » au XVIIIe siècle (...)(...)

Lire la suite

L'influence et ses limites

Séminaire international - Jeudi 20 juin 2019 - 09:30L’atelier, organisé par Répine (Réseau d’étude des pratiques d’influence) et le CRH et soutenu par le LabEx Tepsis se déroulera le 20 et le 21 juin 2019, 96 boulevard Raspail, Paris 6ème.L'atelier confrontera diverses formes d’étude de l’influe (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
14/06/2019