Appels à communication |

Appels à communication en 2018

Vous en reprendrez bien une tranche ? Changement historique et découpages temporels

Vous en reprendrez bien une tranche ? Changement historique et découpages temporels

Date limite de dépôt : 15 octobre 2018 - Appel à communication

Présentation

Différentes notions sont utilisées, aussi bien dans la vie ordinaire que dans l’écriture historique, pour penser les séquences temporelles et le changement historique : époque, période, moment, ère, siècle, etc. Nous vous proposons, à l’occasion de ce forum, de revisiter ces catégories de manière pragmatique en interrogeant votre propre relation avec vos objets et méthodes de recherche. La réflexion pourra s’orienter dans une double perspective.

Elle pourra porter sur les catégories épistémologiques qui façonnent l’approche historienne du temps et du changement historique. Cette première perspective, réflexive, vise à questionner les modes de production des découpages temporels en histoire, à savoir l’emploi, la signification et les limites que nous assignons aux termes ‘époque’, ‘période’, ‘moment’, ‘ère’, ‘siècle’, etc. Nous invitons à prêter attention aux grandes périodes canoniques (‘Antiquité’, ‘Moyen Âge’, ‘Époque moderne’, ‘Époque contemporaine’) ou à d’autres découpages institutionnels, (‘ère Meiji’, ‘époque coloniale’, ‘siècle de Périclès’, etc.), mais bien plus encore à l’usage anodin, presque conjoncturel, parfois semi-conscient, d’un vocabulaire spécifique visant à élaborer et justifier le cadrage temporel d’une recherche ou d’un objet historique donnés. Quand et pourquoi sommes-nous amenés à parler d’époque ou de période ? Ces catégories ont-elles une pertinence en tant que telles ? Comment construisons-nous, dans notre mode d’écriture historique, les cadres temporels qui structurent nos travaux ? Quels principes justifient la sélection, la hiérarchisation, la mise en série, ou encore l’identification d’origines, de continuités, de ruptures et de tournants ? Ces questions se posent en particulier lorsque nous sommes amenés à confronter différents corpus ou différentes thématiques : selon l’objet, selon l’échelle, les séquences temporelles sont parfois discordantes. Comment articuler les temporalités enchevêtrées de nos objets historiques pour parvenir à un récit cohérent ? Le débat pourra aborder également la question de la transdisciplinarité : comment conjuguer la périodisation, propre à l’exercice historique, avec les emprunts à l’anthropologie, la sociologie, la littérature ? De manière symétrique, le mouvement d’hyperspécialisation de notre discipline renforce-t-il ou atténue-t-il les effets de la division temporelle ?

La réflexion pourra par ailleurs porter sur l’usage des catégories temporelles par les acteurs historiques eux-mêmes. Dans cette seconde perspective, il s’agit moins de s’interroger sur ce qui fait époque à un moment donné, que sur la manière dont le sentiment d’appartenir à une époque s’exprime et transparait dans les sources. D’une part, le réflexe de penser en période, en ère etc. n’a pas les mêmes implications et le même sens dans toutes les sociétés. D’autre part, dans certains cas, les cadres conceptuels qui surgissent dans le débat social entrainent un changement du regard sur les périodes présentes et passées. Dans quelle mesure la continuité culturelle ou sociale, et les ruptures introduites dans cette continuité, sont-elles perçues et exprimées dans la vie courante ? À partir de quel laps de temps les acteurs historiques considèrent-ils avoir changé d’époque par rapport à leurs prédécesseurs ? Quelle place prennent les effets d’âge et de génération dans ce processus ? Et par suite, quels indices terminologiques ou conceptuels permettent à l’historien de saisir qu’un changement, qu’une transformation ou, au contraire, qu’un sentiment de continuité, ont été perçus et formulés ?

C'est un appel à communication en interne, mais si des collègues extérieurs souhaitent communiquer avec un membre du CRH c'est possible.

Calendrier

Les communications sont à envoyer à direction.crh@ehess.fr avant le 15 octobre 2018. le Forum du CRH se tiendra les 15 et 16 novembre 2018 à Paris.

 

 

Pour citer ce document

, «Vous en reprendrez bien une tranche ? Changement historique et découpages temporels», CRH [En ligne], Appels à communication en 2018, Appels à communication,mis à jour le : 27/09/2018
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?6361.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les pratiques d'influence aux XXe et XXIe siècles

Séminaire - Mercredi 3 juin 2020 - 15:00Le réseau Répine (Réseau d'étude des pratiques d'influence) a le plaisir de vous inviter au mini­-séminaire qu'il organise cette année, en juin 2020. Le réseau est international et multidisciplinaire, comme son objet l'impose.Le domaine des pratiques d'inf (...)(...)

Lire la suite

Justine Rochot et Baptiste Bonnefoy, lauréat·es des prix de thèse 2020 de l'EHESS

Prix et distinctions -Suite à l'annonce des prix de thèse de l'EHESS le 12 mai 2020, Justine Rochot et Baptiste Bonnefoy, les lauréat·es de cette année, présentent leurs parcours à l'EHESS et leurs recherches. Justine Rochot a reçu le prix de thèse pour son travail intitulé « Bandes de vieux. Un (...)(...)

Lire la suite

Afficher le droit au Moyen Âge. Les chartes lapidaires en discussion

Journée(s) d'étude - Jeudi 19 mars 2020 - 14:00"Regards croisés sur les chartes lapidaires" entend poser les bases d’une réflexion sur les liens entre les pratiques d’écriture exposée et l’exercice du droit dans la culture écrite du Moyen Âge occidental. Il est conçu comme un cycle de séminaires (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
29/05/2020