Doctorants |

Doctorants, ATER

August Maximilian Gross

Doctorant
Institution(s) de rattachement : Deutsches Historisches Institut (Paris)
Institution secondaire : Universität Heidelberg
Equipe(s) : RHiSoP
Laboratoire(s) de rattachement : CRH
Thématique Chronologie : XVIIe siècle, XVIIIe siècle
Thématique Géographie : Allemagne, Europe, France

2009–2012
Études en gestion d’entreprise (International Business) à Mannheim, B.A.

2012–2015
Études en histoire et science politique, B.A. en histoire

2013–2015
Assistant étudiant à l’université de Heidelberg

2015–2016
Assistant étudiant à l’IHA

2015–2017
Études franco-allemandes en histoire à Heidelberg et Paris, M.A., sujet de mémoire: Potestas marginalium. Stratégies des seigneurs dans la province de la Sarre face à la politique des Réunions de Louis XIV à l’exemple de la maison de Nassau-Sarrebruck

2016–2017
Assistant étudiant à l’université de Heidelberg

depuis 2018
Chercheur à l’Institut Historique Allemand (Paris)

Sujet et direction de thèse

La province de la Sarre (1684/85–1697). L'étaticité dans la périphérie à l'époque moderne, sous la direction de Christophe Duhamelle et Thomas Maissen

 

La décennie postérieure à la paix de Nimègue (1678/79) est souvent obscurcie par l’ombre immense de la guerre de la Ligue d’Augsbourg (1688–97) qui suivit cette période. Cela pourrait représenter une raison pour laquelle l’éphémère province de la Sarre, fondée en 1684/85 sur des anciens territoires du Saint Empire, n’a jamais suscité un grand intérêt scientifique. Jusqu’aujourd’hui, les douze années d’existence de cette province dissolue en 1697 attendent une analyse profonde.

Une telle étude peut fournir des informations significatives sur la nature de l’étaticité à l’époque moderne. Le travail essaie de dévoiler les résultats d’une rencontre des appareils administratifs français et allemands, de systèmes de droit, d’économie et de société trés différents, ainsi qu’un entrelacs de transformation et de stabilité. L’occupation de la Province de la Sarre permet de montrer comment une administration d’État en cours de bureaucratisation fut installée dans une périphérie très éloignée du centre et jusqu’alors étrangère. Pourtant, la pénétration administrative rapide des territoires nouvellement acquis indique – malgré toute adaption aux circonstances locales – que le terme d’« absolutisme » souvent critiqué pourrait être digne d’une réévaluation.

éditer ma fiche
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les pratiques d'influence aux XXe et XXIe siècles

Séminaire - Mercredi 3 juin 2020 - 15:00Le réseau Répine (Réseau d'étude des pratiques d'influence) a le plaisir de vous inviter au mini­-séminaire qu'il organise cette année, en juin 2020. Le réseau est international et multidisciplinaire, comme son objet l'impose.Le domaine des pratiques d'inf (...)(...)

Lire la suite

Justine Rochot et Baptiste Bonnefoy, lauréat·es des prix de thèse 2020 de l'EHESS

Prix et distinctions -Suite à l'annonce des prix de thèse de l'EHESS le 12 mai 2020, Justine Rochot et Baptiste Bonnefoy, les lauréat·es de cette année, présentent leurs parcours à l'EHESS et leurs recherches. Justine Rochot a reçu le prix de thèse pour son travail intitulé « Bandes de vieux. Un (...)(...)

Lire la suite

Afficher le droit au Moyen Âge. Les chartes lapidaires en discussion

Journée(s) d'étude - Jeudi 19 mars 2020 - 14:00"Regards croisés sur les chartes lapidaires" entend poser les bases d’une réflexion sur les liens entre les pratiques d’écriture exposée et l’exercice du droit dans la culture écrite du Moyen Âge occidental. Il est conçu comme un cycle de séminaires (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
05/06/2020