2017 |

Octobre 2017

« Ça me fait du bien » : les drogues comme solution à des problèmes

« Ça me fait du bien » : les drogues comme solution à des problèmes

Jeudi 12 octobre de 17h-20h - Demi-journée d'études

 `

Présentation

Alessandro Stella (historien, CNRS-CRH)
Introduction : ‘ça me fait du bien’, usages thérapeutiques des psychotropes

François-Rodolphe Ingold (psychiatre et anthropologue)
Le cannabis et les pharmacopées contemporaines »

Marcos Garcia de Teresa (anthropologue, doctorant IRIS)
‘No es delito, es deleite’. Usage profane et consommation rituelle des champignons psilocybes dans la sierra mazateca au Mexique

 

Pour cette troisième année du séminaire transdisciplinaire et transuniversitaire sur les drogues, nous avons choisi comme thème général les usages de psychotropes afin de trouver une solution à des problèmes. En effet, la pensée dominante, officielle et institutionnalisée ne voit dans la consommation de drogues que des problèmes (sanitaires, sociaux, policiers). Il y a plus : la loi nous impose l’obligation de parler exclusivement en négatif des drogues, leur présentation sous un jour favorable étant passible de poursuites pénales et financières.

Or, personne ne nie que les drogues, toutes les drogues, qu’elles soient vendues sur le marché noir, en pharmacie ou à l’épicerie, peuvent provoquer des problèmes de toute sorte chez les consommateurs. En même temps nous sommes dans l’obligation de constater que dans les sociétés traditionnelles comme modernes des millions de personnes ont recours à des psychotropes comme solution à des problèmes. Fumer de la marijuana pour se détendre, sniffer de la cocaïne pour se revigorer, manger des champignons psilocybes pour éprouver des sensations inconnues et plaisantes : l’offre variée de plantes naturelles et de substances synthétiques rencontre la demande des différents usages thérapeutiques des psychotropes. Et si le cannabis dit thérapeutique peut être utile dans certaines maladies physiologiques, le cannabis dit récréatif peut être une solution pour des problèmes de stress, de sociabilité ou de manque d’imagination.

Mais la question des drogues continue d’être sous le signe de la schizophrénie culturelle et législative. Si l’Etat, le corps médical et tout un chacun considère normal qu’on puisse consommer des opiacés, des stimulants, des antidépresseurs et des anxiolytiques vendus en pharmacie, afin de soulager des douleurs physiques ou mentales, l’interdiction et l’opprobre continuent de peser sur des substances qui répondent aux mêmes besoins, mais qui restent illégales. La vague actuelle d’overdoses aux opiacés sur prescription aux USA est symptomatique de cette contradiction flagrante dans les politiques publiques en matière de drogues.

 

Lieu

EHESS (Salle M. & D. Lombard)
96, boulevard Raspail
75006 Paris

Pour citer ce document

, «« Ça me fait du bien » : les drogues comme solution à des problèmes», CRH [En ligne], Archives, Actualités, 2017, Octobre 2017,mis à jour le : 21/09/2017
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?5775.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les états modifiés de conscience

Journée(s) d'étude - Jeudi 11 janvier 2018 - 17:00Christian Sueur, psychiatreLe renouveau des utilisations thérapeutiques des substances psychédéliquesDavid Dupuis, anthropologue, post-doctorant Durham University (UK)L’ayahuasca parle aux Français. Pèlerinages psychotropiques en Amazonie péruvie (...)(...)

Lire la suite

Le genre en histoire

Appel à communication - Lundi 22 janvier 2018 - 18:00Comité organisateur : Laura BALZER (doctorante, EHESS/Paris 1Panthéon-Sorbonne), Marion PHILIP (doctorante, EHESS/Paris-Sorbonne) PrésentationDepuis les années 1960, l'utilisation du genre comme démarche et objet d'étude a généré une définitio (...)(...)

Lire la suite

Dominique Julia reçoit deux Prix prestigieux

Prix et distinctions -Directeur de recherche au CNRS dont il a reçu la Médaille d'argent en 1999 pour l'ensemble de son œuvre, Dominique Julia a été professeur à l'Institut universitaire européen de Florence (1989-1993), puis co-directeur, avec Philippe Boutry, du Centre d'anthropologie religieu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Fanny Cosandey
Mathieu Marraud
Jean-Paul Zuñiga

Dernière modification :
12/12/2017