2017 |

Mai 2017

Autour de l'ouvrage de Dolf Oehler, Juin 1848. Le Spleen contre l'oubli. Baudelaire, Flaubert, Heine, Herzen, Marx

Autour de l'ouvrage de Dolf Oehler, Juin 1848. Le Spleen contre l'oubli. Baudelaire, Flaubert, Heine, Herzen, Marx

Vendredi 19 mai de 14h-18h - Rencontre

Présentation

Ce livre est une nouvelle édition, largement revue et augmentée, d'un ouvrage paru en 1996 chez Payot. Il traite du massacre des insurgés parisiens en juin 1848, en se fondant sur les textes de contemporains - entre autres, Baudelaire, Flaubert, Heine, Herzen et Marx (absent dans l'édition originale). La thèse du livre, très originale, est que les journées de juin, « péché originel de la bourgeoisie » (J.P. Sartre) sont un événement refoulé, enseveli, non seulement dans l'historiographie, mais dans les textes littéraires, « oubliées, ignorées, arrachées à leur contexte, faussement interprétées ». Les deux victimes littéraires les plus éminentes du refoulement de Juin, écrit Oehler, sont en même temps les figures les plus emblématiques de la modernité littéraire : Baudelaire, considéré aujourd'hui comme le fondateur de la poésie moderne, et Flaubert comme celui du roman moderne importance. Alors que Le Cygne de Baudelaire, comme l'Éducation sentimentale, sont des éclairages évidents de cet événement. Outre ces figures littéraires illustres, le livre montre la lecture des événements de Juin par des personnages aussi divers qu'Hippolyte Castille et Alphonse Toussenel, l'émigré russe Alexandre Herzen, l'allemand de Paris que fut Heinrich Heine, et le jeune Karl Marx qui envoie à la Nouvelle Gazette rhénane un article retentissant sur « La Révolution de Juin ». Oehler montre comment l'intensité du débat littéraire sur le traumatisme de Juin n'a cessé de croître entre 1848 et 1871 à mesure que les événements s'éloignaient, alors même que le débat politique, lui, s'estompait au contraire avec le souvenir.

Une rencontre, organisée avec le soutien du Centre de recherches historiques (CNRS-EHESS), des éditions La Fabrique et de la Société d'histoire de la Révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle, réunira, en présence de l'auteur, Thomas Bouchet (Université de Bourgogne-Centre Georges Chevrier), Alexandre Frondizi (Sciences Po-CHSP), Emmanuel Fureix (Université Paris Est-Créteil-CRHEC), Maurizio Gribaudi (EHESS-CRH), Louis Hincker (Université de Valenciennes-CALHISTE), Judith Lyon-Caen (EHESS-CRH).

 

Lieu

EHESS (Salle 13)
105, boulevard Raspail
75006 Paris

Pour citer ce document

, «Autour de l'ouvrage de Dolf Oehler, Juin 1848. Le Spleen contre l'oubli. Baudelaire, Flaubert, Heine, Herzen, Marx», CRH [En ligne], Archives, Actualités, 2017, Mai 2017,mis à jour le : 26/05/2017
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?5645.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Le chiffre et la carte

Colloque - Jeudi 21 septembre 2017 - 09:00Les réseaux latino-américain et européen ont eu peu d’occasions d’entrer en relation. L’un des objectifs du colloque est précisément de connecter les réseaux continentaux ou subcontinentaux de chercheurs travaillant sur le chiffre et la carte. Et de le f (...)(...)

Lire la suite

Calendriers d'Europe et d'Asie

Journée(s) d'étude - Mercredi 04 octobre 2017 - 09:30Alors que l’aspect astronomique et mathématique du calendrier des grandes civilisations est relativement bien connu, le calendrier manuscrit ou imprimé, utilisé au quotidien pour « habiter le temps », a été peu étudié pour lui-même, que ce soi (...)(...)

Lire la suite

Travail de care et genre

Journée(s) d'étude - Jeudi 14 septembre 2017 - 09:30Définissant les contours d’un travail subalterne fondé sur des relations de proximités relationnelles et de moindre reconnaissance salariale, Pascale Molinier laisse entrapercevoir la richesse heuristique de la mobilisation du concept de care p (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
19/09/2017