Publications |

Parutions 2016

La contagion des émotions

La contagion des émotions

Compassio, une énigme médiévale

Béatrice Delaurenti
Paris, Classiques Garnier, Savoirs anciens et médiévaux, 2016,  338 p.
Prix : 39€

Bâiller fait bâiller, pleurer fait pleurer. D’une manière comparable, entendre une craie qui crisse fait frissonner, apercevoir une personne qui mange fait saliver, ressentir la confiance du médecin donne au malade l’énergie de guérir. Dans cette énumération, les expressions corporelles et psychologiques se conjuguent. Ces phénomènes attestent des effets de contamination des mouvements émotionnels. Le latin médiéval dispose d’un terme spécifique pour désigner cette contagion : la compassion. Selon l’étymologie, il s’agit d’éprouver ensemble une passion. Pour les auteurs scolastiques, la compassion est une réaction involontaire de l’âme ou du corps qui reflète le comportement d’autrui comme par imitation, selon un principe de sympathie. La double énigme de la compassio - énigme de la trajectoire du mot, énigme du phénomène lui-même – constitue le fil conducteur d’une enquête à travers les sources universitaires du Moyen Âge. La première partie du livre est centrée sur la tradition des Problemata attribués à Aristote. Autour de ce texte s’est constituée une communauté textuelle définie par une activité commune de lecture et d’enseignement des Problemata, unifiée par la conscience qu’avait chaque commentateur de s’inscrire dans une continuité. La compassion, dans son sens technique, a été introduite dans la culture médiévale par cette tradition. Dans la seconde partie du livre, l’enquête se porte sur les prolongements et impasses du nouveau paradigme. Elle repère les traces de la compassion dans d’autres sources et d’autres champs : dans la médecine médiévale principalement, mais aussi dans la théologie, la pastorale et la philosophie naturelle. L’histoire de la notion de ‘compassion’ apporte un éclairage sur la culture savante des derniers siècles du Moyen Âge, qui se construit dans le rapport à l’écrit et à l’autorité : une culture préoccupée par le corps et par l’ancrage corporel des passions, mais également soucieuse d’intégrer l’être humain dans un univers qui le dépasse et l’englobe.


ISBN : 978-2812450563
Fiche éditeur : http://www.classiques-garnier.com/

Pour citer ce document

, «La contagion des émotions», CRH [En ligne], Parutions 2016, Publications,mis à jour le : 30/05/2016
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?4922.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Deux projets franco-allemands lauréats de l’ANR DFG

Échos de la recherche -L’Agence nationale de la recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft ont publié la liste des projets lauréats pour l’édition 2016 de l’appel à projets franco-allemand en sciences humaines et sociales. Parmi les 13 projets financés, 2 projets sont coordonnés par l’EHESS (...)(...)

Lire la suite

Joseph Wulf : un historien juif polonais en RFA. Savoir du témoin, engagement de l’historien, écriture de l’histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 février 2018 - 09:00Survivant de la Shoah en Pologne, Joseph Wulf (1912-1974) est l'un de ces premiers historiens de la Catastrophe dont l’œuvre demeure trop méconnue.  Après avoir été membre de la Commission historique juive de Cracovie (1944-47), il émigra à Pa (...)(...)

Lire la suite

Les « archives juives », miroir du rapport des Juifs à l’Etat et à la Nation

Journée(s) d'étude - Mardi 19 juin 2018 - 09:15Dans le cadre de la thématique générale « Universalités et particularités en monde Juif » du programme « Judaïsmes Contemporains » du GSRL, nous souhaitons étudier les processus de constitution d’« archives juives » comme miroir du rapport des Juifs (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
04/08/2018