Docteurs |

Docteurs en 2018

Gaspard Lion

Docteur
Equipe(s) : GGH-TERres
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

lion.gaspard (a) gmail.com

Docteur en sociologie, Gaspard Lion est maître de conférences à l’Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, EXPERICE, et chercheur associé au CERLIS.

Thèmes de recherche

  • Sociologie des classes populaires : styles de vie ; fractions de classes ; trajectoires sociales et résidentielles ; rapports aux institutions sociales et politiques.

  • Sociologie urbaine et du logement : logements dégradés et non ordinaires ; modes d’habiter ; socialisation résidentielle ; rapports de cohabitation ; mondes ruraux et périurbains.

  • Sociologie de l’action publique : politiques sociales et urbaines ; travail social ; expulsions locatives ; droits du logement.

Parcours Universitaire

  • Depuis septembre 2018 : Maître de de conférences à l’Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, EXPERICE, et chercheur associé au CERLIS.

  • 13 juin 2018 : Soutenance de thèse, EHESS. « Habiter en camping. Trajectoires de membres des classes populaires dans le logement non ordinaire » sous la direction d’Isabelle Backouche et Olivier Schwartz. 1er prix de thèse de la Chancellerie des Université en « philosophie, sociologie, sciences de l’éducation, ethnologie » ; 1er prix de thèse de l’EHESS ; 1er prix de recherche Caritas/Institut de France ; 1er prix de thèse sur la ville du PUCA/APERAU ; Prix « jeunes chercheurs » de la Fondation des Treilles.

  • 2012-2015 : Doctorant contractuel de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, avec missions d’enseignements à l’EHESS et à Sciences Po Paris.

  • 2010-2012 : Master de recherche au sein de la formation « Territoires, Espaces, Sociétés », EHESS, Paris. Mention Très bien. Prix du mémoire de la CNAF 2013.

  • 2008-2010 : Licence de Sciences politiques, Université Paris 8. Mention Très bien.

  • 2007-2009 : Licence de Géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Mention Bien.

Activités d'enseignement

  • Depuis septembre 2019 : Maître de de conférences à l’Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité. Sociologie des inégalités et vulnérabilités ; Sociologie de l’immigration ; Sociologie de l’éducation ; Sociologie de la famille ; Méthodologie de la recherche.

  • 2018-2019 : ATER à l'Université Paris-Nanterre. Sociologie des inégalités ; Habitat, logement et ségrégation ; Histoire de la sociologie XIXe-XXe siècle ; Introduction à la sociologie quantitative.

  • 2017-2018 : Chargé de cours à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sociologie des relations sociales.

  • 2013-2015 : Mission d’enseignement au Collègue Universitaire de Sciences Po. Introduction à la sociologie.

  • 2013-2014 : Mission d’enseignement à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Autour de l’habiter : concepts, perspectives, enquêtes ; Méthodologie de la recherche ; Tutorat.

  • 2013-2014 : Co-animateur de l'atelier doctoral « L’enquête ethnographique. Observer, décrire et comprendre », EHESS.

Publications

Ouvrages

  • Lion, Gaspard, 2015, Incertaines demeures. Enquête sur l’habitat précaire, Bayard, 235 p.

  • Lion, Gaspard, 2013, Des hommes, des bois. Déboires et débrouilles, Dossier d’études, CNAF, n°160, 229 p.

Numéros de revue

  • Lion, Gaspard (avec Cayouette-Remblière, J, et Rivière C) (dir.), 2019, Socialisations et espace, Sociétés contemporaines.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Lion, Gaspard (avec Cayouette-Remblière, J, et Rivière C), 2019, « Socialisations par l’espace, socialisations à l’espace. Les dimensions spatiales de la (trans)formation des individus, Sociétés contemporaines.

  • Lion, Gaspard, 2017, « Choisir son toit », Sciences humaines, n°288

  • Lion, Gaspard, 2015, « Saisir l’habiter par ses marges précaires », Annales de la recherche urbaine, n°110.

  • Lion, Gaspard, 2015, « Vulnérables, indésirables. Le cas des habitants des bois parisiens », Métropolitiques.

  • Lion, Gaspard, 2014, « En quête de chez-soi. Le bois de Vincennes, un espace habitable ? », Annales de Géographie, n°697.

Chapitres dans des ouvrages collectifs

  • Lion, Gaspard, 2016, « Tentes et cabanes dans l’espace public, quelle place pour les habitants des lieux ? », in Pichon, P, Girola, C, Jouve, E (dir.), Aux temps du sans-abrisme. Enquête de terrain et problème public, Presses Universitaires de Saint-Étienne, 2016

Diffusion de la recherche

  • « Habiter, demeurer, se loger : incertaines demeures », France Culture, Matières à penser, 2019.

  • « Un sociologue au camping », Sciences humaines, n°309, 2018.

  • « Mon toit prend l’eau ou le mirage de la propriété », France Culture, La Série Documentaire, 2017.

Communications dans des manifestations scientifiques

  • « Penser la question du logement avec Michel Verret », Journée d’étude « Lire et relire l’œuvre sociologique de Michel Verret », organisée par Marie Cartier, Christophe Lamoureux, Séverine Misset, Jean-Noël Retière, Anne-Lise Sérazin (Nantes, 09 mai), 2019.

  • « Les classes populaires et le logement non ordinaire. Trajectoires, expériences et styles de vie des habitants des campings à l’année », Séminaire de l’unité « Mobilité, logement et entourage » organisé par Pascale Dietrich-Ragon, Ined (Paris, 12 mars), 2019.

  • « Articuler les approches quantitative et qualitative pour saisir les formes marginales de logement. Le cas du camping résidentiel », Séminaire « Précarité. Hors de/sans/mal chez soi », organisé par Valentina Marziali, Université libre de Bruxelles (Belgique, Bruxelles, 20 décembre), 2018.

  • « Entrer dans la "question sociale" par le logement », Séminaire « Institutionnaliser l’habiter, habiter en institution », ENS Lyon, Centre Max Weber (Lyon, 19 novembre), 2018.

  • « Débrouille et protection rapprochée contre la pauvreté. Le cas des fractions précarisées des campings résidentiels, Séminaire « Classes sociales et socialisations », MEPS/CMW (Lyon, 25 octobre), 2018.

  • « "Effets de classe" et "effets d’espace" dans le rapport au logement non ordinaire. Une analyse des expériences et styles de vie associés au camping résidentiel », Journée d’étude « Faire avec l’extrême précarité résidentielle. Lieux et enjeux » organisée par Sabrina Bresson, Laura Guérin, Claudette Lafaye, et Coralie Robert, ENSA Marne-la-Vallée (Paris, 19 avril), 2018.

  • « Classes populaires et "mal logement" en milieu périurbain/rural », Journée d’étude « Déconstruire la crise du logement », organisée par Fanny Bugeja-Bloch, Marie-Paule Couto et Colin Giraud, CNRS site Pouchet (Paris, 05 mars), 2018.

  • « Pour les plus pauvres, le camping résidentiel comme substitut à la propriété populaire ? », Séminaire « Sciences Sociales en pratique », organisé par Eleonora Elguezabal et Gilles Laferté, INRA (Dijon, 09 janvier), 2018.

  • « Le logement, un élément décisif dans la "déstabilisation des stables" ? », Séminaire « Penser l’habiter, penser avec l’habiter » organisé par Olivier Lazzarotti et Alain Musset, EHESS (Paris, 08 décembre), 2017.

  • « La fabrique du délogement : chronique d’une fermeture annoncée » Séminaire « Les populations vulnérables » organisé par Pierre Gilbert, Université Paris 8, (Saint-Denis, 06 décembre), 2017.

  • « Les incertitudes du doute ou les difficultés d’une mobilisation de précaires », Séminaire organisé par Christophe Blanchard, Université Paris 13 (Saint-Denis, 12 mai), 2017.

  • « L’habitat (im)mobile à la croisée des chemins. Entre privation de logement et accession à la semi-propriété populaire », Séminaire « Habiter un hébergement social » organisé par Jean-François Laé et Laetitia Overney, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville (Paris, 22 mars), 2017.

  • « Enquêter sur le logement dégradé et non ordinaire au-delà du misérabilisme et du populisme : entre autonomie culturelle et logiques de stratification internes », Colloque international « Pour une anthropologie de l’ordinaire urbain », Institut d’Ethnologie (Suisse, Neuchâtel, 18 novembre), 2015.

  • « Le "mal-logement" au prisme des trajectoires habitantes », Séminaire « Haparêtre », organisé par Anthony Pecqueux, Institut des Sciences Humaines (Lyon, 06 mai), 2015.

  • « Relativiser le sentiment d’inconfort, résister au stigmate. Le cas des habitants à l’année des campings », Séminaire « Logement », organisé par Eleonora Elguezabal, Anne Lambert, Hélène Steinmetz, Charlotte Worms, ENS (Paris, 09 mars), 2015.

  • « Prendre place. Une ethnographie de l’habiter précaire », Séminaire « Zones frontières », organisé par Patrick Bruneteaux, Cédric Frétigné, Thomas Sauvadet, Daniel Terrolle, Université Paris 1 (Paris, 12 février), 2015.

  • « De la ville dissuasive au bois refuge », Conférence dans le cadre du groupe de recherche Echelle Inconnue, organisée par Stany Cambot (Rouen, 27 février), 2014.

  • « Négocier sa place ou comment préserver son intimité dans l’espace public », Séminaire « Pratiques de l’ethnographie », organisé par Daniel Cefaï, EHESS (Paris, 05 décembre), 2014.

  • « Les mondes de l’habiter précaire. Bois, bidonvilles et campings d’Ile-de-France », Séminaire « GGHterres », organisé par Marie-Vic Ozouf Marignier, EHESS (Paris, 20 mars), 2014.

  • « Habiter la précarité, précarité de l’habiter », Séminaire « Habiter », organisé par Olivier Lazzarotti, Université de Picardie Jules-Verne (Reims, 14 mars), 2014.

  • « Habitats indignes : de quelle dignité parle-t-on ? », Conférence aux Cafés géographiques, organisée par Bénédicte Florin, Université de Tours (Tours, 12 février), 2014.

  • « Habitats de fortune, fortunes de l’habitat », Journée d’étude « Mobil Hom(m)es », organisée par Béatrice Mésini et Christophe Imbert, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix en Provence, 25 novembre), 2013.

  • « "Toi, tu as le concept dans le regard". L’écriture ethnographique de Colette Pétonnet », Séminaire « L’enquête ethnographique : observer, décrire et comprendre », co-organisé avec Marie-Ghis Malfilatre, Adeline Perrot, Isabelle Zinn, EHESS (Paris, 18 octobre), 2013.

  • « Et pourtant ils habitent. Tentes et cabanes du bois de Vincennes, des expériences habitantes aux politiques de lutte contre la "vulnérabilité" », Colloque « Actualité de l’habitat temporaire », École nationale supérieure d’architecture (Montpellier, 10 octobre), 2013.

  • « Vulnérables, indésirables. Le cas des habitants du bois de Vincennes », Congrès de l’Association Française de Sociologie (Nantes, 05 septembre), 2013.

  • « Habiter la précarité », Séminaire de l’Association de Santé Mentale, Centre médico- psychologique (Paris, 13 juin), 2013.

  • « Describe a situation. Struggle about canvas tarp for the toilets in the Bois de Vincennes », Colloque international « Ethnography », Université de Pékin (Chine, Pékin, 26 août), 2013.

  • « Un "chez-soi" pour sortir de la rue ? », Séminaire « Aux frontières du sansabrisme », organisé par Katia Choppin, Edouard Gardella, et Elodie Jouve, Université Paris Diderot (Paris, 13 décembre).

  • « Le bois de Vincennes, un espace habitable ? », Séminaire « Représenter la ville », organisé par Alain Musset, EHESS (Paris, 30 novembre), 2012.

  • « Prééminence de l’incertitude : l’importance du statut juridique d’occupation dans les situations de précarité résidentielle », Conférence dans le cadre du Centre SUD, organisée par Thomas Aguilera et Agnès Deboulet, École Nationale Supérieure d’architecture Paris-Val de Seine (Paris, 26 novembre), 2012.

  • « L’espace public en question : le cas des tentes et cabanes du bois de Vincennes », Colloque international « Espace public et sans-domicile fixe. La recherche s’expose », Université de Saint-Etienne (Saint-Etienne, 9 mars), 2012.

  • « Invisibilisation, expulsions : la gestion des “SDF” », Journée d’étude organisée par Laura Corsi et Julien Van Hille, « Territoires, Espaces, Sociétés », EHESS (Paris, 27 mai), 2011.

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les pratiques d'influence aux XXe et XXIe siècles

Séminaire - Mercredi 3 juin 2020 - 15:00Le réseau Répine (Réseau d'étude des pratiques d'influence) a le plaisir de vous inviter au mini­-séminaire qu'il organise cette année, en juin 2020. Le réseau est international et multidisciplinaire, comme son objet l'impose.Le domaine des pratiques d'inf (...)(...)

Lire la suite

Justine Rochot et Baptiste Bonnefoy, lauréat·es des prix de thèse 2020 de l'EHESS

Prix et distinctions -Suite à l'annonce des prix de thèse de l'EHESS le 12 mai 2020, Justine Rochot et Baptiste Bonnefoy, les lauréat·es de cette année, présentent leurs parcours à l'EHESS et leurs recherches. Justine Rochot a reçu le prix de thèse pour son travail intitulé « Bandes de vieux. Un (...)(...)

Lire la suite

Afficher le droit au Moyen Âge. Les chartes lapidaires en discussion

Journée(s) d'étude - Jeudi 19 mars 2020 - 14:00"Regards croisés sur les chartes lapidaires" entend poser les bases d’une réflexion sur les liens entre les pratiques d’écriture exposée et l’exercice du droit dans la culture écrite du Moyen Âge occidental. Il est conçu comme un cycle de séminaires (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
29/05/2020