Publications |

Parutions 2015

Negotiating Knowledge in Early Modern Empires

Negotiating Knowledge in Early Modern Empires

László Kontler, Antonella Romano, Silvia Sebastiani, Borbála Zsuzsanna Török (eds.)
Londres, Palgrave Macmillam, Palgrave Studies in Cultural and Intellectual History, 2014,  288 p.
Prix : 60£

Le renouveau récent des études impériales et celui, conjoint, de l’histoire des sciences ont profondément marqué le paysage historiographique actuel. A la croisée de ces deux domaines, ce volume propose de mettre en lumière les mécanismes multiples et multi-scalaires de production des savoirs à l’âge moderne, en adoptant une approche décentrée : les travaux réunis ici, qui émanent de spécialistes de générations et de formations académiques distinctes, partagent un même souci de porter leur regard sur des formes de concurrences entre des empires, contigus ou non, européens et non-européens, dans les processus de production et de contrôle des savoirs. Les études invitent à éclairer la variété des configurations impériales qui se confrontent tout au long de l’âge moderne et les types de savoirs que développent de telles confrontations, ainsi que les formes de la mobilisation d’acteurs, professionnels et non-professionnels, dans des échanges locaux, régionaux ou globaux.

Outre celles des éditeurs, il réunit les contributions de Gábor Almási (Ludwig Boltzmann Institute for Neo-Latin Studies, Austria), Catherine Jami (Centre Chine, Ehess-CNRS), Stéphane Van Damme (European University Institute, Italie), Marcelo Fabián Figueroa (Universidad Nacional de Tucuman, Argentina), Catarina Madeira-Santos (CEMAf, EHESS). Grâce à la mise en commun de leur expertise, les situations considérées dans ce volume se déploient à travers un vaste ensemble territoires, qui incluent ceux du Saint Empire, de la Chine, de la France, de la Russie, de l’Espagne et du Portugal, ainsi que l’empire britannique.


The contributions to this volume are united by a common interest in the practices that shaped 'science' in the early modern period, with a special emphasis on the ones bred by the emulation, competition, and conflict that encounters across the globe between different cultural and political entities generated. What it attempts is not simply another contribution to the relatively recent but already respectable tradition of 'science and empire.' Rather than adding further nuance to our understanding of the routes in which the negotiations of knowledge between metropolises and provinces ultimately tended to determine the course of Europe's rise to world hegemony, or of the local dimension of western knowledge production, the volume takes a 'decentered' look at early modern empires. There are various ways in which such a 'decentering' approach is carried out in the individual contributions. All the chapters deal with European empires, but the angle from which this is pursued has been marked out by the lessons drawn from the non-Eurocentric studies referred to below. This focus is the result of both a contingency and of a state of the art: the contingency derives from the fact that most of the contributors are specialists of European empires; but, on the other side, we may acknowledge with regard to the period under consideration that historiography is still highly unbalanced. This is true not only if we compare European and non-European empires, but also if we pay attention to Europe itself, where the divide between the western and the eastern part of the continent has been overstressed by the 'great divergence' between western and eastern historiographies throughout the twentieth century. To some extent, this is one of the novelties of the volume: it builds upon an unconventional geographical set of cases, embracing the Holy Roman Empire, Spain, as well as China.


ISBN : 9781137483997
Fiche éditeur : http://www.palgrave.com/

Pour citer ce document

, «Negotiating Knowledge in Early Modern Empires», CRH [En ligne], Publications, Parutions 2015,mis à jour le : 26/01/2015
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?4212.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Rencontre avec Dorothea von Mücke, Columbia University

Compte-rendu - La table ronde avec l’historienne Dorothea von Mücke était organisée autour de son livre The Practices of Enlightenment. Aesthetics, Authorship, and the Public, paru chez Columbia University Press, en 2015. Dans le cadre des échanges PSL-Columbia, l’historienne Dorothea von Mücke (...)(...)

Lire la suite

L'un et le tout

Journée(s) d'étude - Jeudi 22 juin 2017 - 09:30Dans la lignée des grands rendez-vous scientifiques qu'il a initiés par le passé (sur les thèmes du Transnational, du Contexte), le CRH organise un grand forum de débat qui se tiendra les 22 et 23 juin. Animée par les membres, groupes et équipes du (...)(...)

Lire la suite

Hommage d'Arlette Farge à Pierre Laborie

Hommage - Pierre Laborie, directeur d'études de l’EHESS est décédé le 15 mai 2017, à l'âge de 81 ans.Spécialiste de l'« histoire de l'imaginaire social » pendant la seconde guerre mondiale, il avait été élu directeur d'études à l'École en 1998 sur un projet portant sur « La construction de l'évé (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
19/07/2017