Manifestations scientifiques doctorales 2013-2018 |

2014

Entre Outil et culture. Le numérique un défi pour l’historiographie ?

Entre Outil et culture. Le numérique un défi pour l’historiographie ?

1er et 2 décembre, Journées d'étude

Cette double journée d’étude est inscrite sous le signe du numérique. Terme bien embarrassant, tant il semble ressortir moins du concept que de l’attrape-tout ; tant il pointe dans une triple direction, celle de la technologie, celle de l’outil et celle de la culture : tant il évoque assurément la langue française qui le préfère à ses concurrents anglo-saxons ; tant il peine aussi à se démarquer nettement des notions voisines quoique distinctes que sont informatique, internet, web ; tant il recouvre une inclination des sciences humaines et sociales à, soit recomposer les champs disciplinaires existants, soit à en constituer un nouveau sous les noms divers d’Humanités numériques, d’Humanités digitales, ou d’Humanisme numérique. Ce qui ne va, dans un cas comme dans l’autre, pas de soi dans la mesure où théoriquement une discipline repose sur épistémologie, un paradigme, un questionnaire, une méthode, un objet, toutes choses qui, vu de loin, semble encore faire défaut au numérique.

Néanmoins une fois ces réserves évoquées, force est d’admettre que le mot numérique s’est imposé à nous sans que la question de savoir ce qui est désigné par-là ne cesse cependant de se poser. Pour Rémy Rieffel  qui suit la proposition d’un chercheur en informatique, notre monde est devenu numérique à la suite de quatre transformations fondamentales : 1/ La dissociation de l’information et de son support : 2/ la création de machines d’information très puissantes ; 3/ le développement de nouvelles sciences telles que l’informatiques et le traitement du signal ; 4/ la numérisation de l’information et l’utilisation d’algorithmes induisant in fine un bouleversement des manières de vivre et de travailler. Ces étapes mettent particulièrement en avant des transformations techniques et technologiques ; une dimension instrumentale. Mais à cet aspect technique de la référence s’ajoute une connotation forte, qui conduit à associer au « numérique » un ensemble de représentations qui le dépassent largement, ainsi que des pratiques sociales qui se créent, se développent et se comprennent sous ce terme.

A la lumière de ces différents aspects,  la grande vertu du numérique est qu’il interroge à différents niveaux. Qu’il oblige à reconsidérer des conceptions, des pratiques, des objets, des conditions de possibilités qui pour être bien établies n’en sont pas moins sujettes à l’historicité, c’est-à-dire aux conditions matérielles, économiques, politiques, intellectuelles, juridiques et spirituelles qui ont présidé à leur naissance et à leur développement. Or, si tant est que l’on conserve au matérialisme historique une certaine signification et une certaine pertinence d’analyse, il n’y pas de transformations des formes de production qui ne suscitent des transformations sociales, esthétiques, etc., et qui ne participent de la création d’une sensibilité et de représentations nouvelles. A ce titre, le numérique interroge aussi l’historiographie au point de peut-être représenter pour elle un défi. C’est à cette problématique que la journée « Entre outil et culture : le numérique un défi pour l’historiographie ? » convie.

Programme

Lieu

Lundi 1er décembre
 
EHESS
Salle Jean-Pierre Vernant
190, avenue de France
75013 Paris
 
Mardi 2 décembre
 
EHESS
Salle du Conseil A
190, avenue de France
75013 Paris

Document(s) à télécharger

Document(s) à télécharger

Pour citer ce document

, «Entre Outil et culture. Le numérique un défi pour l’historiographie ?», CRH [En ligne], Espace doctorants et docteurs, Manifestations scientifiques doctorales 2013-2018, 2014,mis à jour le : 20/05/2015
,URL : http://crh.ehess.fr/index.php?4168.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Deux projets franco-allemands lauréats de l’ANR DFG

Échos de la recherche -L’Agence nationale de la recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft ont publié la liste des projets lauréats pour l’édition 2016 de l’appel à projets franco-allemand en sciences humaines et sociales. Parmi les 13 projets financés, 2 projets sont coordonnés par l’EHESS (...)(...)

Lire la suite

Joseph Wulf : un historien juif polonais en RFA. Savoir du témoin, engagement de l’historien, écriture de l’histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 février 2018 - 09:00Survivant de la Shoah en Pologne, Joseph Wulf (1912-1974) est l'un de ces premiers historiens de la Catastrophe dont l’œuvre demeure trop méconnue.  Après avoir été membre de la Commission historique juive de Cracovie (1944-47), il émigra à Pa (...)(...)

Lire la suite

Les « archives juives », miroir du rapport des Juifs à l’Etat et à la Nation

Journée(s) d'étude - Mardi 19 juin 2018 - 09:15Dans le cadre de la thématique générale « Universalités et particularités en monde Juif » du programme « Judaïsmes Contemporains » du GSRL, nous souhaitons étudier les processus de constitution d’« archives juives » comme miroir du rapport des Juifs (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
16/07/2018