Doctorants |

Doctorants, ATER

Félix Tréguer

Doctorant
Equipe(s) : LaDéHiS
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Approches : Droit, théorie politique, histoire et sociologie du droit.

Thèmes de recherche : Internet studies, contrôle de l'espace public, libertés publiques, désobéissance, action collective.

Sujet et direction de thèse

Espace public et citoyenneté insurrectionnelle sur Internet, sous la direction de Marcela Iacub.
 
Dès ses origines, Internet a été pensé et vécu par des mouvements de la société civile comme un espace de libre communication et d'expérimentation démocratique. Aujourd'hui, ce projet fondateur d'une réappropriation citoyenne de l'espace public – structuré par un ensemble de discours, de dispositifs techniques et de pratiques politiques – s'incarne dans les activités de groupes militants qui reprennent à leur compte tout en les radicalisant les fonctions démocratiques traditionnellement associées au quatrième pouvoir des médias. Face à ces manifestations d'une « citoyenneté insurrectionnelle » qui transgresse les règles instituées au cours des deux derniers siècles pour organiser l'espace public, les États adoptent des mesures répressives qui participent à certains égards d'un recul des libertés publiques. Au travers d'une étude croisant l'histoire, le droit et la théorie politique, la thèse cherche à analyser ce conflit dialectique qui se joue dans les controverses contemporaines sur la régulation d'Internet, et au cours duquel s'affrontent différentes conceptions de l'espace public et de la démocratie.

Autres activités scientifiques

  • Assistant de recherche au Centre de recherches internationales (CERI-Sciences Po Paris) pour le projet ANR UTIC. UTIC prend pour objet d'étude les pratiques de surveillance des communications par les services de police et de renseignement, à partir du cas français et de son environnement européen et transatlantique. Le projet étudie les techniques d'interception et d'analyse des communications, les usages qu'en font les services et les controverses politiques et juridiques qu'elles suscitent. Le but est d'analyser la reconfiguration des logiques contemporaines de la surveillance, la manière dont elles redéfinissent les limites des démocraties et questionnent la souveraineté des États. Le projet est coordonné par Didier Bigo.
  • Membre du pôle « Gouvernance de l'information et des communs », à l'ISCC (Institut des sciences de la communication - CNRS / Paris-Sorbonne / UPMC).

Publications

Communications

éditer ma fiche
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah

Colloque - Jeudi 21 février 2019 - 10:00Les 14 et 15 janvier 2005, la BNF accueillait le colloque « Les Juifs et la Pologne, 1939-2004 : aspects multiformes du passé ». Il avait été ouvert la veille par deux témoins capitaux, Wladyslaw Bartoszewski et Simone Veil, et s'était conclu par une confé (...)(...)

Lire la suite

Fleuves et sols affectés – Territoires et expériences des milieux dans les conflits et catastrophes écologiques

Journée(s) d'étude - Lundi 11 février 2019 - 09:30L’appréhension des crises écologiques tend aujourd’hui à se faire autour de notions totalisantes, comme celle du climat, qui constituent des opérateurs de globalisation des relations entre sociétés et environnements. Ces notions appellent des for (...)(...)

Lire la suite

Autour de l'ouvrage d'Alain Boureau, Le feu des manuscrits

Débat - Lundi 04 février 2019 - 14:00Ce livre entend donner une place plus juste aux scribes des manuscrits médiévaux, non loin du statut encore flou d’auteur. On présente d’abord les obstacles actuels à une saisie historique de ce rôle : les manuscrits, devenus l’objet d’adoration ou de convoit (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
15/02/2019