Docteurs |

Docteurs en 2015

Giacomo Mantovan

Docteur
Institution(s) de rattachement : EHESS
Equipe(s) : ESOPP
Laboratoire(s) de rattachement : CRH, CEIAS

Coordonnées professionnelles

gmantovan (a) gmail.com

http://esopp.ehess.fr/

Sujet et direction de thèse

 Combattants, victimes. Construction des subjectivités dans les récits de vie des Tamouls sri lankais exilés en France , sous la direction de  Patrice Bourdelais et Gilles Tarabout

Thèse soutenue le 8 septembre 2015.

Cette thèse porte sur les récits de vie de Tamouls sri lankais arrivés en France dans la dernière décennie. Elle s’appuie sur une enquête ethnographique consistant principalement en deux études de cas : les récits de vie d’exilés, dont beaucoup ont combattu au sein de l’organisation indépendantiste des Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE), et les politiques d’accueil des demandeurs d’asile ; celles-ci sont étudiées à partir d’un travail de terrain mené, d’une part, dans un bureau d’aide à la préparation du dossier de demande d’asile et, d’autre part, dans les institutions d’accueil et au Comité médical pour les exilés (COMEDE). 

Dans les guerres contre-insurrectionnelles et dans les politiques contemporaines de l’asile, savoir qui nous sommes et ce que nous avons fait dans notre vie met au jour des enjeux cruciaux. Ayant fondé un quasi-État dans les territoires contrôlés au nord et à l’est du Sri Lanka jusqu’à 2009, les LTTE ont exercé sur leurs membres et sur la population civile une emprise considérable, visant à la production d’un certain type de sujet : un sujet collectif qui lutte pour l’indépendance de sa terre natale ; mais, lors de la demande d’asile en France, il leur est demandé de se construire en un sujet complètement différent : une victime individuelle qui est arrivée en France pour fuir les persécutions politiques.

Il s’agit d’appréhender l’émergence et la construction du sujet politique dans différents contextes. En particulier, l’analyse vise à appréhender le rôle des institutions, des normes et des valeurs socioculturelles dans le façonnement des subjectivités. En fait, les LTTE, les institutions d’accueil en France et le bureau d’aide à la préparation du dossier de demande d’asile fournissent aux exilés non seulement le langage et les catégories, mais aussi les injonctions sociales, pour narrer leur histoire. On montre de quelle manière l’interprétation que les institutions font de la réalité contemporaine et du passé influence la narration de ‘soi’ des exilés. On analyse également comment, lors de la guerre civile et de l’exil, se produisent de nouvelles collectivités et de nouvelles individualités. En effet, dans une situation historique en rapide évolution (notamment l’émergence et la chute des LTTE), et dans des trajectoires de vie qui contraignent à des changements radicaux, des sujets collectifs se dissipent rapidement en faveur d’autres sujets collectifs ou de nouvelles individualités. En dernier lieu, on met en évidence que raconter sa propre histoire, se reconnaître ou non dans un sujet collectif, révèle notre place dans le monde : il s’agit d’une négociation de notre rapport avec les autres et avec la société où nous vivons. Il serait ainsi possible d’analyser la manière dont les exilés font face à leur souffrance et reconstruisent leur vie.

 

Allocations et financements


·      2014, Bourse de fin de thèse du programme NExT du PRES héSam « Dynamiques asiatiques. Échanges, réseaux, mobilités »

·      2007-2010, Allocation de recherche de l’EHESS

 

Prix

·      2014, EASAS Research Student Award

 

Publications

 

Articles dans des revues à comité de lecture

 

               ·      (en préparation), « A “Tactical” Use of Collective History: How Sri Lankan Tamils                   Write Their Life Histories for the Asylum Application in France », Citizenship Studies.

·      2012, « Quand l’événement violent génère des récits : biographies institutionnelles de Tamouls sri lankais en France », Mondes contemporains, n° 2, p. 81-104.

·      2011, « Les récits de vie des demandeurs d’asile tamouls. Vers une mémoire collective ? », Hommes et migrations, n° 1291, mai-juin, p. 40-51.

 

Chapitres d’ouvrages

 

·      2011, « “Faire parler” : réflexions autour de l’écriture des récits de vie pour la demande d’asile des Tamouls sri lankais », in Madavan Delon, Dequirez Gaëlle et Meyer Eric (dir.), Les communautés tamoules et le conflit sri lankais, L’Harmattan, Paris, p. 183-212.

 

Participation à des projets de recherche collectifs


·      Co-organisateur de 4 Journées d’Études avec les doctorants de la formation doctorale « Santé, Populations, Politiques Sociales » (SPPS) de l’EHESS :

·        « Modalités d’enquête et construction de l’objet dans la recherche en sciences sociales de la santé », EHESS, le 5 mai 2009

·        « L’événement et ses politiques dans le domaine de la santé », MSH-Paris Nord, le 10 novembre 2010

·        « Enquêter sur la subjectivité dans le domaine de la santé », EHESS, le 26 octobre 2011.

·        « Les mobilisations dans le domaine de la santé », EHESS, le 13 novembre 2012.

·      Membre du groupe de recherche : Études Sociales et Politiques des Populations, de la protection sociale et de la santé (ESOPP)

·      Membre du réseau Santé et Société

 

Communications

·      2014, « Between Subjectivisation and Resistance: The Relationship between Sri Lankan Asylum Seekers and Asylum Courts in France », communication lors de la 23rd European Conference on South Asian Studies, University of Zurich, Zurich.

·      2014, « Formes des récits et expériences morales des demandeurs d’asile Tamouls sri lankais en France », communication lors du colloque Réfugiés, ville, santé mentale, INALCO, Paris.

·      2013, « Comment construire et développer un sujet de thèse. Cheminement d’une thèse sur les récits de vie des Tamouls sri lankais en France » communication lors du séminaire de Patrice Bourdelais et Anne Rasmussen, Construire une histoire de la santé publique, EHESS, Paris.

·      2013, « Comment mener un “terrain sensible” ? Enjeux éthiques et épistémologiques » communication au cours de L3 Anthropologie des migrations assuré par Ines Espirito Santo, Université Paris 8 Saint-Denis, Saint-Denis.

·      2012, « Secret, frontières, intersubjectivité : dialogues aves les anciens militants des Tigres tamouls en France », communication lors du cours de L3 Anthropologie des migrations assuré par Ines Espirito Santo, Université Paris 8 Saint-Denis, Saint-Denis.

·      2011, « Les récits de résistance : un chemin pour négocier sa place dans la société », communication lors du 11e séminaire Jeunes Chercheurs de l’Ajei, « La discrimination en Asie du Sud », EHESS, Toulouse.

·      2011, « De l’indicible au dicible. Ethnographie des récits de vie des Tamouls sri lankais en France », communications lors de la Journée de présentation doctorale du CEIAS, EHESS, Paris.

·      2011, « Vivre en exil. Processus de coping chez les Tamouls sri lankais exilés en France », communications lors de la journée de présentation doctorale de la formation doctorale SPPS, EHESS, Paris.

·      2010, « La mise en récit des persécutions lors de la demande d’asile des Tamouls sri lankais en France », communication lors de la journée d'étude L'évènement et ses politiques dans le domaine de la santé, EHESS/MSH Paris Nord.

·      2010, « De la difficulté de parler à la construction des récits de vie », communication lors de la Conférence internationale Les communautés tamoules et le conflit sri lankais, Sorbonne, Paris.

·      2009, « Qu’est-ce qui a de l’importance pour les réfugiés politiques ? Construction de l’objet de recherche à partir d’un terrain auprès des Tamouls sri lankais en Ile-de-France », communication lors de la journée d'étudeModalités d’enquête et construction de l’objet dans la recherche en sciences sociales de la santé, EHESS, Paris.

·      2009, « Religion et souffrance sociale chez les Tamouls sri lankais en Île-de-France », communication lors de la journée d'étudeLe religieux et le sacré dans la ville, Université d’Evry, Evry.

·      2008, « Souffrance et trajectoires thérapeutiques des Tamouls en Île-de-France », communication lors de l’Atelier de travail : Sri Lanka et diaspora sri lankaise, dirigé par le professeur Eric Meyer, Université Paris 8 Saint-Denis, Saint-Denis.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

« Pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? »

Appel à communication - Dimanche 16 juillet 2017 - 19:00Appel à communicationsPremière journée des doctorants du CRH sur le thème « Pourquoi faire une thèse d’histoire aujourd’hui ? » (EHESS-Paris, janvier 2018) La première journée d’études des doctorants du CRH souhaite engager une réflexion co (...)(...)

Lire la suite

L'un et le tout

Journée(s) d'étude - Jeudi 22 juin 2017 - 09:30Dans la lignée des grands rendez-vous scientifiques qu'il a initiés par le passé (sur les thèmes du Transnational, du Contexte), le CRH organise un grand forum de débat qui se tiendra les 22 et 23 juin. Animée par les membres, groupes et équipes du (...)(...)

Lire la suite

Hommage d'Arlette Farge à Pierre Laborie

Hommage - Pierre Laborie, directeur d'études de l’EHESS est décédé le 15 mai 2017, à l'âge de 81 ans.Spécialiste de l'« histoire de l'imaginaire social » pendant la seconde guerre mondiale, il avait été élu directeur d'études à l'École en 1998 sur un projet portant sur « La construction de l'évé (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
22/06/2017