Docteurs |

Docteurs en 2015

Thierry Michel

Docteur
Equipe(s) : ERHIMOR
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Sujet et direction de thèse

La conservation des graines en France. ruptures, continuités et limites, sous la direction de Gérard Béaur.

 

Thèse dirigée par gérard Béaur, soutenue le 24 juin 2015, devant un jury composé d'Annie Antoine (Université de Rennes II), Mathieu Arnoux (EHESS), Jean-Michel Boehler (Université de Strasbourg) et Jérôme Buridant (Université Picardie)

Mention très honorable avec félicitaions du jury à l'unanimité

Résumé

La conservation des grains est un problème récurrent dans la France d’Ancien Régime, puisque les quantités perdues aux différents stades du stockage sont alors importantes. Jusqu’au XVIIIe siècle, peu d’évolutions sont observées dans ce domaine, mais à partir de 1750, des recherches et expérimentations nombreuses sont réalisées parallèlement au mouvement d’agromanie observé en France. Pendant près de vingt ans, cette question devient un sujet de préoccupation collective sous l’effet de la convergence de réflexions d’ordre économique, politique et scientifique. Cette thèse étudie tout d’abord les caractéristiques de la nouvelle approche scientifique et technique qui apparaît entre 1750 et 1770, analysant le caractère novateur des recherches et leur diversité, le rôle joué par les agronomes des sociétés d’agriculture nouvellement créées et enfin l’implication du gouvernement royal pour soutenir l’expérimentation et relayer la diffusion des progrès par son administration. Puis, pour mesurer les répercussions de ce mouvement au niveau des campagnes, la modernisation des matériels de nettoyage des grains est étudiée dans la France du nord, comme traceur d’une meilleure conservation. A partir de sondages effectués sur six régions, elle montre que l’innovation touche celles-ci à des degrés divers, confirmant l’implantation du crible ventilé principalement dans les régions de grande culture, mais aussi dans celles où agronomes et techniciens participent à la conception et à la diffusion de ce matériel. Au terme de cette étude, nous constatons que le mouvement de recherche et d’innovation spécifique de la fin du XVIIIe siècle porte déjà en lui les principes des évolutions futures, comme la généralisation de la mécanisation du nettoyage des grains au XIXe siècle et le concept des grands silos à grains apparus au XXe siècle.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La nature sous contrat

Appel à communication - Vendredi 15 novembre 2019 - 17:45Thématiques Les formes de possessions collectives ou individuelles et les relations qu’elles nouent avec leur environnement ont fortement mobilisé les approches historiques récentes. Puisque l’utilisation des ressources naturelles et la tr (...)(...)

Lire la suite

Un « spectacle dérobé à l'histoire »

Colloque - Mardi 18 juin 2019 - 09:00Les spectacles constituent un laboratoire privilégié pour repérer et saisir l’articulation des représentations et des émotions qu’elles provoquent.À la suite de travaux collectifs récents consacrés à l’avènement d’une « société du spectacle » au XVIIIe siècle (...)(...)

Lire la suite

L'influence et ses limites

Séminaire international - Jeudi 20 juin 2019 - 09:30L’atelier, organisé par Répine (Réseau d’étude des pratiques d’influence) et le CRH et soutenu par le LabEx Tepsis se déroulera le 20 et le 21 juin 2019, 96 boulevard Raspail, Paris 6ème.L'atelier confrontera diverses formes d’étude de l’influe (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
14/06/2019