Docteurs |

Docteurs en 2015

Aurélien Gros

Docteur
Equipe(s) : GEHM
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

aurelien.gros (a) ehess.fr

Sujet et direction de thèse

L'anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant. Enquête épistémologique, sous la direction de François Hartog.

Thèse dirigée par François Hartog, soutenue le 7 mars 2015, devant un jury composé de Vincent Azoulay (Université Paris-Est-Marne-la-Vallée), Ricardo Di Donato (Université de Pise), Jacques Revel (EHESS)

Mention très honorable avec félicitations du jury à l'unanimité

Résumé

L’objet de la thèse est constitué des enquêtes effectuées par Jean-Pierre Vernant entre son entrée au CNRS (1948) et son élection au Collège de France (1974). Elle tente d’objectiver la normativité épistémologique à l’œuvre dans l’élaboration d’une nouvelle discipline : l’anthropologie historique. L’anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant se construit par une succession de rencontres entre des précurseurs hétérogènes : Louis Gernet, Ignace Meyerson, Georges Dumézil, Claude Lévi-Strauss. En parallèle, l’analyse montre que cette nouvelle discipline est irréductible à ces rencontres. Elle définit un style propre d’enquêtes, par l’articulation entre la dimension diachronique de la pensée historique et la dimension synchronique de la pensée structurale. Un schème explicatif intégrant ces dimensions est implicitement élaboré sur le modèle du bricolage. Il est alors possible de comprendre l’insertion originale de la pensée de Jean-Pierre Vernant dans les enjeux philosophiques et politiques de l’après-guerre. L’histoire de la raison est un de ces enjeux. Se rencontrent alors deux perspectives radicalement différentes : celle d’une pluralisation des types de rationalités et celle d’un sauvetage de la raison contre le dogmatisme et le totalitarisme. L’analyse montre enfin que l’anthropologie historique de Jean-Pierre Vernant prend la forme d’une reconstruction dans la pensée occidentale qui articule un nouveau rapport au passé – conçu non plus comme autorité de la tradition mais comme possibilité pour penser l’avenir – avec une philosophie politique faisant de la raison critique le point-clé de l’action humaine dans l’histoire.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La nature sous contrat

Appel à communication - Vendredi 15 novembre 2019 - 17:45Thématiques Les formes de possessions collectives ou individuelles et les relations qu’elles nouent avec leur environnement ont fortement mobilisé les approches historiques récentes. Puisque l’utilisation des ressources naturelles et la tr (...)(...)

Lire la suite

Un « spectacle dérobé à l'histoire »

Colloque - Mardi 18 juin 2019 - 09:00Les spectacles constituent un laboratoire privilégié pour repérer et saisir l’articulation des représentations et des émotions qu’elles provoquent.À la suite de travaux collectifs récents consacrés à l’avènement d’une « société du spectacle » au XVIIIe siècle (...)(...)

Lire la suite

L'influence et ses limites

Séminaire international - Jeudi 20 juin 2019 - 09:30L’atelier, organisé par Répine (Réseau d’étude des pratiques d’influence) et le CRH et soutenu par le LabEx Tepsis se déroulera le 20 et le 21 juin 2019, 96 boulevard Raspail, Paris 6ème.L'atelier confrontera diverses formes d’étude de l’influe (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH (UMR 8558)

EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Direction du CRH :
Béatrice Delaurenti
Thomas Le Roux

Dernière modification :
14/06/2019