Composition du CRH |

Membres statutaires

Silvia Sebastiani

Photo Sebastiani
Maître de conférences EHESS
Equipe(s) : GEHM

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH
GEHM (Bureau 540)
190, avenue de France
75244 Paris cedex 13

silvia.sebastiani (a) ehess.fr

01 49 54 25 47

http://gehm.ehess.fr/index.php?3091

Docteur en histoire (European University Institute, Firenze)

Responsabilités scientifiques et éditoriales

  • Responsable du Groupe d'études sur les historiographies modernes (GEHM) (2013->)
  • Membre du Comité de rédaction de la revue Modern Intellectual History (2010-2014)
  • Membre du Conseil pédagogique de la formation « Histoire » et responsable de l’orientation des étudiants"
  • Membre du Conseil pédagogique de la mention Sociologie, Spécialité "Genre, Politique et Sexualités" (fin 2014)
  • Membre du Conseil de laboratoire du CRH (2012-2014)

Thèmes de recherche

  • Histoire et historiographie des Lumières
  • Mondes atlantiques  et écritures de l’histoire
  • Genre et races à l'époque moderne

Groupes de travail

  • Groupe d'Etudes sur les Historiographies Modernes (GEHM)

Enseignements 2016-2017 à l’EHESS

Sélection de publications

Ouvrage

Direction d'ouvrage et de numéro de revue

  • L'expérience historiographique. Autour de Jacques Revel, sous la direction de Antoine Lilti, Sabina Loriga, Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani, Paris, Editions de l'EHESS, Enquêtes, 12, 2016

  • Simianization. Apes, Gender, Class, and Race, sous la direction de Wulf D. Hund, Charles W. Mills et Silvia Sebastiani (Racism Analysis, Yearbook 6), Berlin, 2015.

  • Negotiating Knowledge in Early Modern Empires: A Decentered View, sous la direction de László Kontler, Antonella Romano, Silvia Sebastiani et Borbála Zsuzsanna Török, New York, Palgrave-MacMillan, 2014.

  • “Forum: Closeness and distance in the late eighteenth and early nineteenth centuries”, John Brewer et Silvia Sebastiani (dir), Modern Intellectual History, Vol. 11, n°3, 2014, pp. 603-716.

  • "La querelle des corps. Acceptions et pratiques dans la formation des sociétés européennes", Giulia Calvi et Silvia Sebastiani (dir.), L'Atelier du CRH, 11-2013.

  • Donne in rivolta, tra arte e memoria, Bologna, Il Mulino, 2011.

Chapitres dans ouvrages de recherche

  • «  Frontières de l'humain. L'homme-singe dans le débat britannique sur l'esclavage (1770-1780) », in L'expérience historiographique. Autour de Jacques Revel, sous la direction de Antoine Lilti, Sabina Loriga, Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani, Paris, Editions de l'EHESS, Enquêtes, 12, 2016, p. 201-220.

  •  (Avec Antoine Lilti et Sabina Loriga), « Que reste-t-il de 'l'histoire globale' », in L'expérience historiographique. Autour de Jacques Revel, sous la direction de Antoine Lilti, Sabina Loriga, Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani, Paris, Editions de l'EHESS, Enquêtes, 12, 2016, p. 7-16.

  • "Challenging Boundaries. Apes and Savages in Enlightenment”, in Simianization. Apes, Gender, Class, and Race, sous la direction de Wulf D. Hund, Charles W. Mills, Silvia Sebastiani (Racism Analysis, Yearbook 6), Berlin, 2016, pp. 105-137.

  • « Savoirs de l’autre ? L’émergence des questions de race » (avec Jean-Frédéric Schaub), in Histoire des sciences modernes,sous la direction générale de Dominique Pestre, 3 vols., Paris, Seuil, 2015, vol. 1 : Sciences et savoirs à l’époque moderne (Renaissance – 1770), sous la direction de Stéphane Van Damme, pp. 282-304.

  • “Barbarism and Republicanism”, in Oxford History of Scottish Philosophy: The Scottish Enlightenment, éd. J.A. Harris et A. Garrett, Oxford, Oxford U.P., 2015, pp. 323-360.

  • “Anthropology beyond Empires: Samuel Stanhope Smith and the Reconfiguration of the Atlantic World”, in Negotiating Knowledge in Early Modern Empires: A Decentered View, éd. László Kontler, Antonella Romano, Silvia Sebastiani et Borbála Zsuzsanna Török, New York, Palgrave-MacMillan, 2014, pp. 207-233.

  • “Introduction” (avec László Kontler, Antonella Romano et Borbála Zsuzsanna Török), in Negotiating Knowledge in Early Modern Empires: A Decentered View, éd. László Kontler, Antonella Romano, Silvia Sebastiani et Borbála Zsuzsanna Török, New York, Palgrave-MacMillan, 2014, pp. 1-22.

  • « Nations, Nationalism and National Characters », in Aaron Garrett (dir.), The Routledge Companion to Eighteenth Century Philosophy, London, Routledge, 2014, pp. 593-617.

  • « National Characters and Race: A Scottish Enlightenment Debate », in Thomas AHNERT et Susan MANNING (dir.), Being Sociable: Character and Enlightenment in Eighteenth-Century Scotland, New York, Palgrave/Macmillan, 2011, p. 187-205.

  • « ‘Race’, Women and Progress in the Scottish Enlightenment », in S. Knott et B. Taylor (dir.), Women, Gender and the Enlightenment, London/New York, Palgrave Macmillan, 2005,  pp. 75-96.

  • « L’Esprit des lois nel discorso storico dell’Illuminismo scozzese », in D. Felice (dir.), Montesquieu e i suoi interpreti, 2 vols., Pisa, Edizioni ETS, vol. I, 2005,  pp. 211-245.

  • « Progrès et race dans l’Écosse de la seconde moitié du XVIIIe siècle: les polygénistes Lord Kames et John Pinkerton », in S. Moussa (dir.), L’idée de « race » dans les sciences humaines et la littérature (XVIIIe et XIXe siècles), Paris, L’Harmattan, 2003,  pp. 151-166.

  • « Race as a Construction of the ‘Other’: ‘Native Americans’ and ‘Negroes’ in the Eighteenth-Century Editions of the Encyclopædia Britannica », in Bo Stråth (dir.), Europe and the Other and Europe as the Other, Bruxelles, P.I.E.-Peter Lang, 2000, pp. 195-228.

  • « The Changing Features of the Americans in the Eighteenth-Century Britannica », in Luisa Passerini (dir.), Across the Atlantic. Cultural Exchanges between Europe and the United States, Bruxelles, P.I.E.-Peter Lang, 2000, pp. 39-57.

 Articles dans des revues à comité de lecture

  • “Between Genealogy and Physicality. A Historiographical Perspective on Race in the Ancien Régime” (avec Jean-Frédéric Schaub), Graduate Faculty Philosophy Journal, Volume 35, Numbers 1–2, 2014, pp. 23-51.

  • (avec John Brewer): “Closeness and Distance in the Age of Enlightenment: Introduction”, Modern Intellectual History, Vol. 11, n. 3, 2014, pp. 603-609.

  • “What constituted historical evidence of the New World? Closeness and distance in Robertson and Clavijero”,Modern Intellectual History, Vol. 11, n. 3, 2014, pp. 675-693.

  • "L’orang-outang, l’esclave et l’humain : une querelle des corps en régime colonial", in
    "La querelle des corps. Acceptions et pratiques dans la formation des sociétés européennes", Giulia Calvi et Silvia Sebastiani (dir.), L'Atelier du CRH, 11-2013.

  • Avec Giulia Calvi, "Introduction", in "La querelle des corps. Acceptions et pratiques dans la formation des sociétés européennes", Giulia Calvi et Silvia Sebastiani (dir.), L'Atelier du CRH, 11-2013.

  • « William Robertson, entre l’Amérique et l’Inde. D’un nouveau monde sans histoire au berceau de la culture et du commerce », in Purusartha, numéro spécial L’Inde des Lumières. Discours, histoire, savoirs (XVIIe-XIXe siècle), Marie Fourcade & Ines G. Zupanov (ed.), vol. 31, 2013, pp. 41-71

  • “L’Amérique des Lumières et la hiérarchie des races. Disputes sur l’écriture de l’histoire dans l’Encyclopaedia Britannica (1768-1788)”, Annales HSS, a. 67, n°2, 2012, pp. 327-361.

  • “Beyond ancient virtues: civil society and passions in the Scottish Enlightenment”, History of Political Thought– Special Issue: Virtues and Passions in Modern Europe, Vol. XXXII. n. 5., 2011, pp. 821-840.

  • « Las escrituras de la historia del Nuevo Mundo: Clavijero y Robertson en el contexto de la Ilustración europea », Historia y Grafía, 37, 2011, p. 203-236.

  • « Conjectural History vs. the Bible: Eighteenth-Century Scottish Historians and the Idea of History in the Encyclopaedia Britannica », Storia della Storiografia, n. 39, 2001, pp. 39-50.

  • « Race and National Characters in Eighteenth-Century Scotland: The Polygenetic Discourses of Kames and Pinkerton », Studi Settecenteschi, vol. 21, 2001, pp. 265-281.

  • « Conjectural History vs. the Bible: Eighteenth-Century Scottish Historians and the Idea of History in the Encyclopaedia Britannica », Lumen, vol. XXI, 2001, pp. 213-231 (une version revue et enrichie de l'article paru sous le même titre dans Storia della Storiografia).

  • « Razze, donne e progresso nell’Illuminismo Scozzese », Passato e Presente, n. 50, 2000, pp. 45-70.

  • « Progress, National Characters, and Race in the Scottish Enlightenment », Eighteenth-Century Scotland, n°14, 2000, pp. 11-15.

  • « Storia Universale e Teoria Stadiale negli Sketches of the History of Man di Lord Kames », Studi Storici, a. 39, n. 1, 1998, pp. 113-136.

Articles de dictionnaires

  • « François Bernier » ; « Henry Home, Lord Kames » ; « John Pinkerton », in Pierre-André Taguieff (dir.), Dictionnaire historique et critique du racisme, Paris, PUF, 2013.

  • « Lumières/Superstition », in R. Azria et Danièle Hervieu-Léger (dir.), Dictionnaire des faits religieux, Paris, PUF, 2010, pp .670-677.

  • « Illuminismo », in M. Flores (dir.), Diritti umani: cultura dei diritti e dignità della persona nell'epoca della globalizzazione, Torino, UTET, 2007.

  • « Diritti dell’uomo e del cittadino », in M. Flores (dir.), Diritti umani : cultura dei diritti e dignità della persona nell'epoca della globalizzazione, Torino, UTET, 2007.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Mesurer la valeur humaine (Histoire, sciences de la vie, sciences sociales)

Séance spéciale de séminaire - Mercredi 07 décembre 2016 - 15:00

Dans le cadre du séminaire d'ESOPP, Mesurer la valeur humaine (Histoire, sciences de la vie, sciences sociales), la séance du 7 décembre organisée par Bernard Thomann sera consacrée à La valeur du sang avec la participation de

Lire la suite

De la philanthropie à la protection sociale en Europe centrale et du sud-est

Rencontres scientifiques - Jeudi 01 décembre 2016 - 13:00

Cet atelier réunit un groupe de chercheurs, post-doctorants et doctorants qui discuteront à partir des cas particuliers qu’ils ont étudiés dans les espaces impériaux européens (russe, autrichien et ottoman), des liens entre activités philanthropiques, réforme sociale et leur héritage dans les régimes de protection sociale des États nationaux successeurs. Séparant la genèse des systèmes de protection sociale de l’avènement des États nationaux il propose d’en suivre les prémices dans le sillage de la réforme sociale à travers une Europe aux réalités impériales complexes où les initiatives réformistes y trouvèrent des impulsions diverses entre autonomies municipales, fondations philanthropiques, mobilisations nationalistes et essor des sciences sociales dans des connexions internationales. Ces terrains centre-européens seront aussi appréhendés à partir des renouvellements d’une histoire de la protection sociale qui a mis en lumière la pluralité des modes et déclinaisons des régimes assurantiels et d’assistance à d’autres échelles que l’État, que ce soit celles des municipalités, des entreprises, ou des sociétés philanthropiques ou encore des organismes internationaux. L’objectif de cet atelier est d’ouvrir des voies conceptuelles nouvelles pour une histoire comparée et transnationale de la protection sociale. Quatre sessions d’une demi-journée exploreront dans une perspective chronologique les aspects suivants dont la première sera consacrée à :

Lire la suite

Les préfets dans la "modernisation" de la France (1953-1972)

Appel à communication - Mardi 31 janvier 2017 - 16:45

Majoritairement composé d'universitaires, le Comité pour l’histoire préfectorale du ministère de l’Intérieur a pour mission de mettre en œuvre et de financer des manifestations de tous ordres visant à favoriser les travaux de recherche universitaire sur le rôle des préfets et des préfectures depuis la création de cette fonction par le Consulat, au tout début du dix-neuvième siècle.

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
08/12/2016