Composition du CRH |

Membres associés

Arlette Farge

Directrice de recherche CNRS
Emérite
Membre associée
Retraitée
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

EHESSCRH-Groupe Genre
190-198, avenue de France
75244 Paris cedex 13

arlfarge (a) ehess.fr

Ficher non mise à jour depuis 2015

Historienne du XVIIIe siècle s’intéressant aux comportements populaires (foule, opinion publique, famille, sensibilités) à partir des archives de police. Historienne des relations entre hommes et femmes. Intéressée par l’image, la photographie et l’écriture de l’histoire.

 

Équipe

  • Groupe d’histoire des femmes

  • Histoire, Espace, Société

Thèmes de recherche

  • Identités populaires au XVIIIe siècle

  • Relations hommes-femmes

  • Écriture de l’histoire

Thèses en cours

  • Asgharzadeh Atien, Images de la femme iranienne de la presse 1979

  • Seriu Aoko, Le soldat au XVIIIe siècle

  • Chaumont Michel, Etre en résistance.

  • Diewokowa Teresa, La modernité au XVIIIe siècle (France-Pays tchèques)

  • Gintzburger Nathalie, Durer et devenir dans un village du Bordelais au début du XXe siècle

  • Iancu Andrea, Le testament en Roumanie XVIIIe siècle

  • Mallet Robert, Etres et familles en Iran XXe siècle

  • Turcot Laurent, La promenade à Paris au XVIIIe siècle

Sélection de publications

Ouvrages de recherche

  •  (Avec C. Dauphin et A. Farge), Séduction et sociétés. Approches historiques, Éditions du Seuil, 2001.

  • La Nuit blanche, Éditions du Seuil, 2002.

  • Le Bracelet de parchemin. L’écrit sur soi au XVIIIe siècle, Bayard, 2003.

  • Sans visages, L’impossible regard sur le pauvre, Bayard, 2003 (en coll. avec Jean-François Laé, Patrick Cingolani et Franck Magloire).

  • Effusion et tourment, le récit des corps, Histoire du peuple au xviii e siècle, Odile Jacob, 2007.

  • Quel bruit ferons-nous ?, Les Prairies Ordinaires, 2005.

  • Effusion et tourment, le récit des corps, Histoire du peuple au xviii e siècle, Odile Jacob, 2007.

  • Avec Laurent Turcot (éd.), Flagrants délits sur les Champs-Elysées (1777-1791). Les dossiers de police du gardien Federici, Paris, Mercure de France, collection "Temps retrouvé", 2008.

  • Le silence le souffle, Éditions La Pionnière, oct. 2008, 26 p.

  • Essai pour une histoire des voix au dix-huitième siècle, Paris, Bayard, 2009, 311 p.

Article de vulgarisation

  • « Les maladies du travail au XVIIIe siècle », Revue du praticien, mars 2008.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Écrire les écritures

Colloque - Jeudi 15 septembre 2016 - 13:30

Ce colloque d’hommage à Daniel Fabre, propose de prendre en compte l’ouverture interdisciplinaire des écrits de Daniel Fabre et de repérer les questionnements originaux qu’elle a suscités (et continuera de susciter) dans les travaux d'histoire, de sociologie ou de critique littéraire. Dans cette perspective, interroger le travail si fécond de l’anthropologue sur l’écrit en général, et la littérature en particulier, ou y faire écho, s’imposait. Portant sur les manières de faire science, autant que sur les objets, les communications envisageront également les écritures de Daniel Fabre, des passés languedociens aux apparitions rupestres de Lascaux.

Lire la suite

Le Prince et la conversion

Colloque - Jeudi 25 août 2016 - 14:00

Organisé par Christophe Duhamelle (CRH) et Claire Sotinel (Paris Est Créteil, CRHEC), le colloque « Le Prince et la conversion » s’inscrit dans le cadre du programme ANR POCRAM (« Pouvoir politique et conversion religieuse de l’Antiquité à la période moderne ») piloté par Claire Sotinel et Isabelle Poutrin. POCRAM a pour ambition d’étudier, sur le temps long, les attitudes du pouvoir politique face aux conversions afin de mieux comprendre la place de l’appartenance religieuse dans les différentes conceptions et pratiques de la société et du pouvoir. Le thème « Le prince et la conversion » est central dans cette entreprise ; il suppose de ne pas s’intéresser uniquement aux cas de princes convertis, mais également à la figure du prince « convertisseur » ainsi qu’à la manière dont la conversion des sujets perturbe, ou renouvelle, l’intégration par le prince du corps politique.

Lire la suite

"Non contrarii, ma diversi ": la question de la minorité dans le regard des chrétiens et des Juifs en Italie (début XVe - milieu XVIIIe siècle)

Journée(s) d'étude - Lundi 21 novembre 2016 - 14:00

L’objectif de la rencontre est de réfléchir collectivement au regard porté par les Juifs et les chrétiens sur la présence juive dans la société majoritaire, en questionnant la catégorie savante de « minorité ». Face à l’existence d’une minorité religieuse dans une société sans concept de laïcité, comment concevait-on une cohabitation viable ? On envisagera à la fois le cadre juridico-politique, les phénomènes culturels et les pratiques sociales et économiques.

Lire la suite

Plus d'actualités

CRH UMR 8558

EHESS

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42

Dernière modification :
29/08/2016